Le jour où Carlos Bianchi a éclaté le PSG

le
0
Le jour où Carlos Bianchi a éclaté le PSG
Le jour où Carlos Bianchi a éclaté le PSG

Le 9 août 1974, le Stade de Reims explosait le Paris Saint-Germain sur le score de 6-1, grâce à un sextuplé inédit de son attaquant vedette : Carlos Bianchi, le buteur qui n'en a jamais assez.

"Il y a des jours comme ça. Des fois, vous faites un très grand match et vous ne marquez pas. D'autres fois, vous touchez dix ballons et vous marquez six buts", explique modestement Carlos Bianchi. Jacky Planchard peut tirer la gueule. On joue la 69e minute, et le gardien du PSG époque mid-seventies va chercher le ballon dans ses filets pour la sixième fois de la rencontre. Carlos Bianchi, l'intenable attaquant du Stade de Reims, a marqué tous les buts de son équipe. Cette fois-ci, il a privilégié le lob, histoire d'humilier un peu plus sa victime du jour. Planchard risque de faire quelques cauchemars de l'Argentin, car quelques mois plus tôt, Bianchi le martyrisait déjà en Coupe de France en inscrivant trois des cinq buts du Stade de Reims. Mais cette fois-ci, El Goleador a frappé encore plus fort avec ce sextuplé, le seul et unique du championnat de France, encore aujourd'hui. D'ailleurs, ce 9 août 1974 reste la plus grosse défaite de l'histoire du PSG en Ligue 1.

Carlos Bianchi : " Daniel Hechter, c'était un Monsieur"

Une barre de M'Pelé tournant du match


À cette époque, le Stade de Reims n'est plus le grand club qu'il a été, mais il reste une valeur sûre du championnat de France, abonné à la cinquième ou sixième place. En face, le PSG, encore tout jeune, est tout juste promu en première division. Et surtout, Carlos Bianchi, arrivé en Champagne l'année précédente, reste sur une première saison en France fantastique. Trente buts en trente-huit journées. Le début de saison s'annonce tout aussi prometteur avec un triplé contre Lyon en ouverture du championnat. Alors, ce deuxième match de la saison entre Reims et le PSG paraît promis aux Rémois. Pourtant, c'est bien Paris qui ouvre le score à la 17e minute par l'intermédiaire de François M'Pelé. Bianchi remet tout de suite les pendules à l'heure en égalisant moins de dix minutes plus tard. C'est là que le match tourne en faveur du Stade de Reims.

[IMG…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant