Le jour où Arsenal a joué sans voir la balle

le
0

C'est sans aucun doute l'une des histoires les plus drôles du football : en 1945, à Londres, Arsenal recevait le Dinamo Moscou pour un match amical sous une purée de pois aveuglante. Sans voir la balle, ou presque, les deux équipes se sont livré une bataille acharnée, se permettant quelques petits écarts par rapport aux règles du jeu.

En novembre 1945, le Royaume-Uni se réveille péniblement d'un sommeil marqué d'un long cauchemar. Un mauvais rêve pendant lequel Londres était assiégé, l'Europe envahie, un dégénéré à sa tête. Malgré tous ses efforts pour survivre pendant cette terrible période, le football en Angleterre avait pris un sale coup derrière la tête. Alors, une fois le calme revenu, une fois le bruit des obus détruisant Londres en sourdine, les Anglais souhaitent retrouver une vie normale le plus rapidement possible. Seulement, outre-Manche, une vie normale, c'est une vie avec le football. Alors, dès novembre 1945, la Football Association décide d'inviter plusieurs équipes à défier quelques onze anglais. Pour la première fois de son histoire, l'Angleterre accueille une équipe russe sur son territoire. Les Gunners d'Arsenal s'apprêtent effectivement à affronter le Dinamo Moscou. Quelques heures avant le coup d'envoi, personne ne peut se douter que cette rencontre amicale restera à jamais gravée dans l'histoire du football comme le match le plus drôle jamais disputé. Tout ça à cause d'un brouillard tout à fait londonien.

Guerre froide, accueil frileux


En novembre 1945, la Seconde Guerre mondiale est effectivement terminée, mais les premiers engrenages de la Guerre froide sont déjà en train d'actionner un mécanisme qui tournera pendant des décennies. Dans un premier temps, le Dinamo refuse d'aller jouer dans un pays acquis à la cause du bloc de l'Ouest. Les Russes finissent par accepter, mais déchantent dès leur arrivée. Surpris de ne pas voir flotter le drapeau soviétique à leur arrivée, joueurs et membres du staff ne sont pas ravis de l'accueil. Il faut dire que tous passent trois nuits compliquées à l'ambassade de l'URSS, avant que les Anglais ne daignent leur trouver des logements décents... Au programme de ce tour d'Angleterre par des Russes, des matchs contre Arsenal, Chelsea, Cardiff City et les Rangers. Après un nul 3-3 face à Chelsea et une victoire écrasante, 10-1, face à Cardiff, le Dinamo s'apprête à défier l'Arsenal de George Allison. Un Arsenal avec beaucoup d'invités de prestige, comme Stan Matthews, Stan Mortensen et Joe Bacuzzi.

En face, le Dinamo Moscou débarque également à White Hart Lane – le terrain d'Arsenal n'étant pas encore praticable, occupé par le ministère de la Défense – avec quelques invités surprises : Vsevolod Bobrov, de l'autre club de Moscou, ou encore Yevgeniy…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant