Le jour de gloire de Gourcuff en Bleu

le
0
Le jour de gloire de Gourcuff en Bleu
Le jour de gloire de Gourcuff en Bleu

À l'automne 2008, l'équipe de France débute les éliminatoires du Mondial 2010 au plus mal. Un jeune joueur va endosser le costume du héros : Yoann Gourcuff.

Dans la cabine de TF1, Jean-Michel Larqué joue les oracles : "Attention au défenseur central - très, très, très bon... Goian et son numéro 15, met en garde le commentateur. Il est bon et en plus, il saute au bon moment…" Bingo ! Sur le corner qui, le Roumain Goian se défait sans peine de la défense tricolore pour placer un coup de tête vigoureux et tromper Steve Mandanda. Dix minutes auparavant, c'est Patrice Évra qui se trouait au marquage de Florentin Petre. 17 minutes de jeu à Constanza, Raymond Domenech ravale sa salive : Roumanie 2, France 0. À peine débutée, ce 11 octobre 2008, la soirée de l'équipe de France prend déjà des allures de calvaire. Une fois encore.

Youtube

"Une défaite de plus et…"


"Ce match, il ne fallait surtout pas le perdre", remet Jean-Alain Boumsong. Appelé de dernière minute (pour suppléer William Gallas, blessé), le joueur lyonnais fait la paire avec Éric Abidal en défense centrale.
« À ce moment-là, Raymond Domenech était dans une position délicate. J'ai le sentiment d'avoir payé pour les choix du sélectionneur. »Jean-Alain Boumsong
C'est lui qui se fait enfumer par Goian - et l'écran d'un complice - sur le deuxième but roumain. Autant dire qu'il se fera défoncer par la presse dans les critiques d'après-match. "J'ai le sentiment d'avoir payé pour les choix du sélectionneur", regrette celui qui analysera l'Euro 2016 pour beIN Sports. "À ce moment-là, Raymond Domenech était dans une position délicate", explique t-il. Un mois auparavant, les Bleus débutent les éliminatoires du Mondial 2010 par une lourde défaite en Autriche (3-1) avant de battre la Serbie (2-1), sous les "Domenech, démission" du Stade de France - à moitié déserté. "Une défaite de plus et…" la sentence du conseil fédéral auquel Ray' était convié quelques jours plus tard ne faisait plus de doute.




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant