Le joli geste de Braithwaite

le
0
Le joli geste de Braithwaite
Le joli geste de Braithwaite

C'est une initiative qui pourrait inspirer d'autres sportifs. Le 13 août dernier, Martin Braithwaite, le capitaine du Toulouse Football Club, a annoncé sur les réseaux sociaux vouloir verser 1 000 € à une association caritative à chacun de ses buts marqués. « A partir de ce dimanche, je vais faire un don de 1 000 € à une oeuvre de charité à chacun de mes buts. Rassemblons-nous autour d'une bonne cause », avait en effet tweeté l'attaquant danois de 25 ans. Et le footballeur n'a pas tardé à ouvrir le compteur puisqu'il est l'auteur de deux buts contre les Girondins de Bordeaux le 20 août.

 

Il veut braquer les projecteurs sur les associations

 

Chose promise, chose due, Martin Braithwaite a versé son premier don à l'association SOS Prema, qui aide les parents d'enfants prématurés, en se rendant lui-même au service de néonatologie du CHU de Toulouse le 25 août. Grâce à sa notoriété, il veut braquer les projecteurs sur les associations. « Comme je suis papa, cela me paraissait logique de commencer par un don pour les enfants, explique le joueur toulousain qui a destiné son deuxième don à l'association Action contre la faim. Les enfants, c'est le futur, ce sont eux qui portent le monde donc je voulais soutenir ceux qui souffrent. Cela faisait longtemps que je voulais faire quelque chose pour aider les personnes en difficulté en France. Je ne veux pas avoir l'attention sur moi mais juste donner un peu d'attention à des gens qui ont besoin d'aide. » La saison dernière, l'attaquant des Violets, qui émarge à 100 000 € mensuels, a marqué 14 buts en 41 rencontres, dont 11 en 36 matchs de Ligue 1.

 

Il espère bien mettre encore plus de ballons cette année au fond des filets. « Je souhaite donner le plus d'argent possible donc je vais marquer beaucoup cette saison, confie le joueur du TFC. En étant footballeur professionnel, je vis un vrai rêve. Avec ces dons, je veux montrer qu'il faut avoir des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant