Le jeu «perso» de Cohn-Bendit trouble la direction du parti écolo

le
0
L'eurodéputé critique l'accord électoral d'Europe Écologie-Les Verts avec le PS pour les sénatoriales.

Daniel Cohn-Bendit est-il réellement, comme le dit un jour la patronne des écolos, Cécile Duflot, un incorrigible «Schtroumpf grognon» ? Quelques jours seulement après «la naissance festive» à Lyon du nouveau parti écologiste Europe Écologie-Les Verts - né de la fusion des Verts et d'Europe Écologie -, voilà que celui qui fut leur champion aux européennes de 2009 jette un nouveau pavé dans la mare de la famille écologiste.

Cette semaine, dans une lettre ouverte aux militants, l'eurodéputé, qui ne figure pas dans le nouvel organigramme, a proposé ses services pour devenir «l'entraîneur de l'équipe des négociateurs» avec les partenaires de l'opposition en vue des prochaines échéances électorales. Problème : Europe Écologie-Les Verts dispose déjà d'une équipe de quatre négociateurs, issue à parité des deux anciennes formations !

Les discussions, notamment avec le Parti socialiste ont même battu leur plein ces derniers jours. Certes, elles butent

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant