Le jeu d'airsoft est-il dangereux ?

le
0
Encore très confidentiel, le jeu d'airsoft est considéré par le ministère comme un loisir sportif, et non comme un véritable sport.
Encore très confidentiel, le jeu d'airsoft est considéré par le ministère comme un loisir sportif, et non comme un véritable sport.

 

 

Une mauvaise manipulation de produits chimiques : ce serait, selon le parquet du Puy-en-Velay, la cause "la plus probable" de l'explosion qui a tué trois adolescents et grièvement blessé un quatrième, samedi dernier en Haute-Loire, plongeant le hameau de Bas-en-Basset dans la douleur. "Des investigations ont permis de découvrir une réplique d'arme de type airsoft et, sur le point central de l'explosion, des résidus chimiques d'acétone et d'acide chlorhydrique", a ajouté dimanche le vice-procureur Yves Dubuy. Ce serait donc l'airsoft, jeu de simulation de combats qui se pratique en plein air, souvent en tenue militaire et avec des armes factices, qui aurait poussé ces quatre jeunes à manipuler des produits chimiques dangereux pour se fabriquer des fumigènes artisanaux.

"Loisir sportif" très confidentiel

Encore très confidentiel et inconnu du grand public, l'airsoft est considéré par le ministère comme un "loisir sportif", comme le paintball, et non comme un véritable sport. Selon Olivier Picard, président du collectif de joueurs Kaboom-Airsoft, il n'existe pas de fédérations d'airsoft vraiment officielles. "Ceux qui s'affichent comme une fédération ne sont que des associations autoproclamées", à l'image peut-être de la Fédération française d'airsoft (FFA), dont le président, Benoît Marius, était interrogé ce lundi sur RMC. Selon Olivier Picard, ce loisir est en revanche...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant