Le japonais Sharp s'attend à une nouvelle perte annuelle

le
0

par Ritsuko Ando TOKYO, 3 février (Reuters) - Sharp 6753.T a prévenu mardi qu'il subirait sur l'exercice fiscal en cours sa troisième perte annuelle en quatre ans, une concurrence féroce sur les prix sapant son chiffre d'affaires dans les équipements pour smartphones, l'activité sur laquelle le groupe japonais d'électronique comptait appuyer sa croissance. Sharp a en conséquence annoncé un réexamen stratégique après avoir affiché une perte nette sur le trimestre clos fin décembre. Il a dit s'attendre désormais à une perte nette annuelle de 30 milliards de yens (225 millions d'euros) sur l'exercice fiscal s'achevant fin mars, alors qu'il tablait jusqu'à présent sur un bénéfice du même montant. Les analystes interrogés par Thomson Reuters s'attendaient pour leur part à un bénéfice net annuel de 22,4 milliards de yens. Comme d'autres entreprises japonaises de haute technologie, Sharp est confronté depuis plusieurs années à la concurrence agressive de puissants rivaux asiatiques comme le sud-coréen Samsung Electronics 005930.KS ou le chinois Huawei HWT.UL , qui profitent de leur abondance de liquidités pour jouer sur les prix et attirer les clients. Les investisseurs pensaient qu'en augmentant ses ventes aux fabricants chinois de smartphones comme Xiaomi XTC.UL , Sharp réduirait sa dépendance à l'égard d'Apple AAPL.O et accroîtrait ses marges. L'entreprise japonaise a toutefois prévenu le 19 janvier qu'elle n'atteindrait probablement pas ses objectifs et la perte désormais attendue signifie qu'elle n'honorera pas l'engagement pris auprès de ses créanciers de demeurer rentable cette année. "Je crois qu'il est de ma responsabilité de concevoir un nouveau plan stratégique le plus rapidement possible", a dit le directeur général Kozo Takahashi aux journalistes à Tokyo, en précisant que ce projet pour la période 2015-2017 serait dévoilé aux alentours du mois de mai. Sharp a élargi sa clientèle en Chine à une quinzaine de fabricants de smartphones mais la quantité d'équipements vendus a été moindre que prévu, a-t-il ajouté. "Nous constatons une saturation sur les smartphones", a-t-il souligné, en estimant que ce contexte de surproduction ne disparaîtrait pas avant le milieu de l'année. Ces dernières années, Sharp a supprimé des milliers de postes et renoncé à des activités non rentables telles que la production de panneaux solaires en Europe. Le groupe japonais a aussi obtenu 4,4 milliards de dollars (3,88 milliards d'euros) auprès des banques, émis de nouvelles actions et ouvert son capital à Samsung et Qualcomm QCOM.O . Aux yeux des analystes, l'entreprise pourrait devoir céder davantage d'actifs et fermer des usines pour tenter de redevenir rentable et d'apaiser les investisseurs. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant