Le japonais Rakuten plus gros détaillant d'ivoire et de baleines sur internet

le
0
Le japonais Rakuten plus gros détaillant d'ivoire et de baleines sur internet
Le japonais Rakuten plus gros détaillant d'ivoire et de baleines sur internet

Le géant japonais du commerce en ligne Rakuten est "la principale plateforme au monde d'achat en ligne d'ivoire et de viande de baleine", dénonce mardi l'Agence d'investigation environnementale (EIA), accusant la société de fournir de fait "des balles aux braconniers".Selon un rapport de l'EIA intitulé "Le e-commerce du sang: les profits de Rakuten tirés du massacre des éléphants et des baleines", le site internet de la compagnie japonaise recense plus de 28.000 publicités pour des produits faits en ivoire d'éléphant et plus de 1.200 publicités sur la viande de baleine."Les publicités de Rakuten sont en réalité aussi mortelles que si la société fournissait des balles aux braconniers d'éléphants et des harpons aux pêcheurs de baleines", a estimé le président de l'organisation EIA, Allan Thornton, dans un communiqué publié à Londres."Rakuten doit agir immédiatement pour interdire" ces publicités faisant la promotion de produits d'éléphants et de baleines "ou alors cette marque sera à tout jamais associée au massacre de ces espèces", a-t-il ajouté.EIA, qui a travaillé avec l'organisation Humane Society International (HSI) pour ce rapport, ne fournit pas de chiffres sur les ventes de Rakuten issues de ces produits, mais estime, au vue du nombre de publicités disponibles sur le site japonais, que la société est "le plus grand détaillant en ligne au monde d'ivoire d'éléphant et de viande de baleine". L'EIA dénonce l'approche "cynique" de Rakuten qui "s'engage à respecter des politiques visant à +protéger l'environnement+" mais qui de fait "engrange des profits dérivés d'espèces menacées ou en danger".La société japonaise de services internet possède Rakuten Shopping (anciennement buy.com) aux Etats-Unis, play.com au Royaume-Uni, PriceMinister en France, ainsi que des sites d'achat notamment en Allemagne, Autriche, Brésil, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant