Le japonais Inpex en lice pour un contrat pétrolier en Iran-presse

le
0
    TOKYO, 4 janvier (Reuters) - Le groupe japonais Inpex 
 1605.T  est en lice pour le développement d'un important 
gisement pétrolier en Iran,  rapporte mercredi l'agence de 
presse japonaise Kyodo, Téhéran cherchant à accroître sa 
production pétrolière depuis la levée des sanctions 
occidentales. 
    Inpex, principal exploitant pétrolier japonais, est un 
candidat solide pour ce projet après avoir signé un protocole 
d'accord pour étudier le développement du gisement d'Azadegan, 
écrit l'agence Kyodo, citant Noreddin Shahnazizadeh, directeur 
de l'Iran Petroleum Engineering and Development Company. 
    Un porte-parole d'Inpex a refusé de commenter l'information. 
L'agence Kyodo a ajouté que le français Total  TOTF.PA<\/a> , 
l'anglo-néerlandais Royal Dutch Shell  RDSa.L<\/a> , le malaisien 
Petronas  PETR.UL  et le chinois National Petroleum Corporation 
(CNPC)  CNPET.UL  avaient également signé des protocoles 
d'accord similaires.   
    Inpex avait été contraint en 2010 d'abandonner une 
participation dans le gisement pétrolier d'Azadegan en raison de 
sanctions occidentales contre l'Iran sur son programme 
nucléaire. 
    L'agence iranienne Shana a rapporté lundi que Téhéran avait 
présélectionné 29 compagnies pétrolières, dont cinq firmes 
japonaises, pour participer à des projets pétroliers et gaziers 
via les nouveaux contrats de pétrole iranien (IPC).   
 
 (Osamu Tsukimori; Claude Chendjou pour le service français, 
édité par Benoit Van Overstraeten) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant