Le Japon triple ses promesses

le
0
Le Japon triple ses promesses
Le Japon triple ses promesses

Avant 2015, le Japon n'avait jamais gagné plus d'un match en Coupe du monde. Ce dimanche soir, pour la dernière rencontre des poules, les Japonais sont allés chercher un troisième succès en dominant les Etats-Unis (28-18). Insuffisant toutefois pour se qualifier.

Le debrief

Ils l’ont fait ! Dressés au rang de « grande surprise de la Coupe du monde 2015 » suite à leurs victoires face à l’Afrique du Sud (32-34) et aux Samoa (5-26), les Japonais ont confirmé contre les Etats-Unis. Cette troisième victoire fait d’eux la première nation éliminée d’un Mondial avec un bilan de trois victoires et une seule défaite (12 points contre 14 pour l’Ecosse). Ce ne fut pourtant pas si simple que cela face à des Américains vaillants mais clairement en-dessous techniquement. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui ont ouvert le score sur une pénalité de l’ouvreur MacGinty (3-0, 5eme). Un avantage de courte durée car la Japonais Matsushima a inscrit le premier essai de la rencontre transformé par Gomoraru (3-7, 7eme). Bien que dominés dans tous les compartiments du jeu, les USA sont revenus grâce au Biarrot Ngwenya (8-7, 24eme) mais, après l’essai de Fujita (8-14, 28eme) et la pénalité de Gomoraru (8-17, 33eme), les USA ne repasseront jamais devant. Après la pause, les Nippons revenaient avec un objectif clair : le bonus. Après vingt minutes de lancements de jeu répétés dans le camp des Eagles, le pilier américain Fry s’est mis à la faute. Un cadeau immédiatement exploité par le surpuissant Mafi qui aplatissait en force le troisième essai des siens (11-25, 62eme).

alheureusement se montrer trop joueur peut se payer à ce niveau. Et le capitaine Wyles a réduit le score sur un essai en bout de ligne sur l’aile gauche après une passée sautée de MacGinty, qui transformait derrière (18-25, 72eme). Sept points de retard à moins de dix minutes de la fin : voilà une raison pour les USA de se découvrir pour ne pas rester « Fanny » dans cette Coupe du monde et aller chercher, au moins, le nul. Ils le resteront pourtant, Goromaru mettant fin à leurs espoirs en inscrivant les derniers points de la rencontre sur une pénalité (18-28, 77eme). Volontaires mais trop souvent maladroits, les USA quittent la compétition sans victoire et sans point, et donc par la petite porte. Au contraire, le Japon et ses trois victoires restera dans les annales de la compétition. Mais c’est bien l’Ecosse qui aura l’honneur d’affronter l’Australie en quarts de finale

Le joueur qui a crevé l’écran

Goromaru ne pourra plus faire ses courses tranquillement à son retour au Japon. Véritable révélation de ce Tournoi, l’arrière du Japon, s’il a manqué une pénalité, a une nouvelle fois crevé l’écran. Auteur d’un quatre sur cinq, il a souvent donné le tempo au jeu japonais par sa classe et son sens du jeu.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La stat dont on se souviendra

3. Comme le nombre de victoires du Japon dans cette Coupe du monde 2015. C’est la première fois qu’une nation est éliminée avec ce bilan.

Les joueurs à la loupe

USA

Il l’attentait avec impatience, il l’a eu. Le Biarrot NGWENYA a inscrit son premier et seul essai de la compétition. Le capitaine et joueurs des Saracens WYLES a lui aussi marqué son essai, magnifiquement servi par MaCGINTY, qui a fait de son mieux pour créer du jeu. Du côté des avants, le talonneur FENEGLIO a fait preuve de volonté et de puissance mais son pilier FRYE a coûté un carton jaune que le Japon a sanctionné d’un essai.

Japon
Le Japon peut dire merci à LEITCH, meneur d’hommes et du paquet d’avants. Il est à l’origine de la formation du maul qui a mené à l’essai de MAFI. La charnière composée d’ONO et TANAKA a fait parler d’elle par sa capacité à tenir le jeu japonais en alerte avec du rythme et de l’adresse. Enfin, à l’image du jeu alléchant qu’ils proposent, les arrières ont brillé et ont été efficaces avec les essais de MATSUSHIMA et de FUJITA.

La feuille de match

CM2015 (POULE B) / USA – JAPON : 18-28

Kingsholm, Gloucester (20 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse correcte
Arbitre : G.Jackson (NZL)

Essais : Ngwenya (24eme), Wyles (71eme) pour les USA - Matsushima (7eme), Fujita (28eme), Mafi (62eme) pour le Japon

Transformations : MacGinty (72eme) pour les USA - Gomoraru (7eme, 28eme) pour le Japon

Pénalités : MacGinty (5eme, 55eme, 71eme) pour les USA - Goromaru (33eme, 44eme, 77eme) pour le Japon

Drops : Aucun

Cartons jaunes : Frye (60eme) pour les USA

Cartons rouges : Aucun

USA

Fry, Fenoglio, Lamositele – Smith (Dolan, 31eme), Peterson (Quill, 77eme) – McFarland (Barrett, 65eme), Durutalo, Manoa - Petri, McGinty (o) - Test, Palamo, Kelly, N'Gwenya - Wylas (cap.)

Sélectionneur : M.Tolkin

Japon

Inagaki, Horie (Kizu, 77eme), Yamashita (Hatakeyama, 40eme) - Thompson, Ives (Makabe, 68eme) - Leitch (cap.), Broadhurst (Tui, 73eme), Holani (Mafi, 40eme) – Tanaka (Hiwasa, 63eme), Ono (o) (Esketh, 73eme) – Matsushima (Hesketh, 49eme), Wing, Tatekawa, Fujita – Goromaru

Sélectionneur : E.Jones

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant