Le Japon revoit une nouvelle fois ses perspectives à la baisse

le
3
LE JAPON REVOIT SES PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES À LA BAISSE
LE JAPON REVOIT SES PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES À LA BAISSE

TOKYO (Reuters) - Pour la deuxième fois en deux mois, le gouvernement japonais a revu à la baisse son appréciation générale de la situation économique du Japon, la faiblesse de la consommation provoquée par la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) intervenue en avril contraignant les entreprises à réduire leur production.

Dans son rapport économique mensuel publié mardi, Tokyo se montre également plus pessimiste en matière de production industrielle, pour la première fois en cinq mois.

Selon les économistes, le Japon devrait échapper à la récession mais en cas de persistance de la faiblesse de la consommation et de la production manufacturière, les spéculations sur un possible report d'une nouvelle hausse de la TVA, prévue en octobre 2015, pourraient se multiplier.

"L'économie japonaise connaît une reprise modérée mais, dernièrement, des signes de faiblesse sont apparus", lit-on dans le rapport du gouvernement.

Dans son rapport précédent, Tokyo avait relevé que cette faiblesse était limitée à quelques secteurs.

(Stanley White, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gnapi le mardi 21 oct 2014 à 18:33

    Nikkei -2,03% hier. Aujourd'hui : grand rebond des autres places. C'est dire si l'économie du Japon est moribonde. Et même complètement délaissée au profit de celles de pays surendettés. Mais moins que le Japon.

  • gnapi le mardi 21 oct 2014 à 14:52

    On passe de quelques secteurs de faiblesse à "revu à la baisse son appréciation générale". Bien sûr rien à voir avec la politique monétaire du pays qui a permis une superbe dévaluation du yen face aux autres monnaies. Notamment celles qui servent à payer l'énergie qui vient compenser les centrales nucléaires à l'arrêt.

  • gnapi le mardi 21 oct 2014 à 14:50

    Ca c'est ballo. La conso ne suit plus. La faute à la hausse de tva d'il y a ... 5 mois. Quant à la "reprise modérée", elle coûte 0,85% du PIB CHAQUE mois. Cher payé et peu efficace. On ne nous prendrait pas pour des jambons par hasard ? Et, comme on dit, dans le cochon tout est bon !

Partenaires Taux