Le Japon rejoint les USA en finale !

le
0
Le Japon rejoint les USA en finale !
Le Japon rejoint les USA en finale !

Le match était presque trop joué d'avance, tant les niveaux semblaient disparates. Finalement, les japonaises auront bien ramé pour participer à leur deuxième finale de Coupe du Monde d'affilée, tandis que les Anglaises peuvent rentrer le buste haute. Sinon ? On a encore droit à deux buts sur pénaltys.

Japon 2-1 Angleterre

Buts : Miyama (32e sp), Bassett (90e+2 csc) pour le Japon / Williams (40e sp) pour l'Angleterre

Pas un mot dans la presse. Pas un tweet. Rien. Peanut's. Voilà un mois que l'équipe du Japon alimente le cliché de la discrétion asiatique dans cette Coupe du Monde. Une communication ciselée et des prestations pas toujours abouties, mais un ticket en demies. Jusqu'ici les championnes du monde en titre avançaient masquées en se la jouant Zorro, donnant parfois l'impression de monter dans les tours sans réellement passer la cinquième. Au coup d'envoi, les Nadeshiko pointaient pourtant ultra-favorites avec une table de résultat verte comme un bon gazon canadien, tandis que les anglaises présentaient un bilan teinté d'une unique ligne rouge pour une défaite d'entrée face aux Bleues. Et comme dit le proverbe nippon : "La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé..."

Encore deux buts sur pénaltys


Visiblement déterminées à suivre le rythme de leur victoire face aux canadiennes au tour précédent, les femmes en blanc piquent dès la première minute par la grande Jodie Taylor, auteur d'une frappe à rebond qui manque de surprendre Ayumi Kaihori, la gardienne nippone. Un premier coup de révolver annonciateur du contraste avec la tactique de judokas des asiatiques : le travail au corps, tout en usure pour mieux dégainer le ippon. Le premier quart d'heure, plutôt fade, ne se pimente qu'au rythme des débordements infructueux des ailières Aya Miyama et Nahomi Kawasumi (13e, 15e) et de ce coup-franc non touché que Karen Bardsley repousse presque par hasard (21e). Le coup de katana viendra finalement d'une erreur d'arbitrage - pas la première dans le tournoi - lorsque la latérale droite Saori Ariyoshi lance un amour d'appel dans le dos de la défense. Poussette hors de la surface, Ariyoshi s'écroule dedans, pénalty transformé côté gauche par Aya Miyama, 1-0.

Si l'ouverture du score est méritée, il se pourrait bien que les Three Lionesses aient trouvé le méridien faiblissant sur le flanc droit de la défense nippone. Le trio Dugan - Taylor - Lafferty combine, frappe six fois mais ne cadre pas (19e, 23e, 37e), suffisant toutefois pour provoquer un corner décisif juste avant la mi-temps. Le coup de pied de coin entraine une baguenaude du cuir dans la surface, Stephanie Houghton est…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant