Le Japon favori pour un contrat de sous-marins australiens

le
0

SYDNEY, 2 décembre (Reuters) - L'Australie a renoncé à un appel d'offres ouvert pour renouveler sa flotte de sous-marins, ce qui laisse le Japon en première ligne pour s'imposer dans un programme d'un coût total estimé à 40 milliards de dollars australiens (27 milliards d'euros). "Nous devons prendre des décisions maintenant et n'avons pas le temps de nous engager dans un processus spéculatif", a déclaré le Trésorier australien Joe Hockey au diffuseur australien ABC. Reuters avait rapporté en septembre que l'Australie, qui cherche à remplacer ses sous-marins de la classe Collins, pourrait acheter au Japon jusqu'à 12 sous-marins à propulsion classique. L'Australie pourrait opter pour le sous-marin japonais de nouvelle génération Soryu, construit par Mitsubishi Heavy Industries 7011.T et Kawasaki Heavy Industries 7012.T , a-t-on appris de sources au fait du dossier. Aucun industriel n'a pour l'instant été choisi pour ce programme, a déclaré un porte-parole du ministère australien de la Défense. La décision du gouvernement australien de renoncer à un appel d'offres ouvert n'en paraît pas moins ruiner les espoirs du suédois Saab SAABb.ST , du français DCNS et de l'allemand ThyssenKrupp Marine Systems TKAG.DE , qui avaient tous fait état de leur intérêt pour le programme australien. (Matt Siegel; Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant