Le Japon envisagerait de soutenir l'Europe via le FMI

le
0
LE JAPON ENVISAGERAIT DE SOUTENIR L'EUROPE VIA LE FMI
LE JAPON ENVISAGERAIT DE SOUTENIR L'EUROPE VIA LE FMI

par Tetsushi Kajimoto

TOKYO (Reuters) - Le Japon se dit prêt à accorder des prêts bilatéraux au Fonds monétaire international afin de soutenir les efforts de l'Europe face à la crise de la dette, mais souhaite que les Européens prennent également de solides mesures pour en venir à bout, a déclaré à Reuters un haut responsable gouvernemental.

"Nous en sommes désormais au stade de démarrage des discussions sur les ressources du FMI au niveau du conseil d'administration du FMI et des réunions du G20", a dit cette source, interrogée sur le projet d'une nouvelle levée de fonds par le FMI.

"Nous sommes prêts à soutenir les efforts de l'Europe pour stabiliser les marchés, y compris via nos prêts bilatéraux au FMI, sur la base de solides efforts de la part des pays européens eux-mêmes, ce qui veut dire via le FESF, le MES et autres, et en collaboration avec des pays du G20 et d'autres pays."

Ce responsable faisait allusion au fonds de secours de la zone euro, le Fonds européen de stabilité financière (FESF), et à son successeur permanent, le Mécanisme européen de stabilité (MES), qui doit entrer en fonction en juillet.

Il n'a pas précisé comment les pays européens devraient mobiliser leurs ressources.

TOKYO "N'A PAS PRIS D'ENGAGEMENT"

"Le Japon n'a pas pris d'engagement en ce qui concerne une contribution au FMI", a-t-il toutefois souligné.

Selon des sources au sein du FMI, celui-ci a besoin de lever 600 milliards de dollars (468 milliards d'euros) de ressources financières supplémentaires pour pouvoir prêter aux pays souffrant des retombées de la crise de la dette dans la zone euro.

Le FMI estime que 500 milliards de dollars devront être consacrés aux prêts aux Etats membres et que les 100 milliards restants constitueront un "matelas de protection", ont précisé ces sources, présentes lors d'une réunion du conseil d'administration du FMI mardi.

La capacité actuelle de prêt du FMI est d'environ 380 milliards de dollars. Les sources interrogées expliquent que la promesse de la zone euro d'apporter des prêts bilatéraux au Fonds est prise en compte dans les 600 milliards de dollars.

Un porte-parole du FMI a confirmé mercredi que le Fonds était en quête de 500 milliards de dollars de capacités de prêt supplémentaires. "Ce total inclut l'engagement récent de l'Europe sur environ 200 milliards de dollars d'augmentation des ressources du Fonds", a-t-il précisé.

"Je ne sais pas comment ils ou nous pourrions mobiliser 300 milliards de dollars en plus des pays européens", a commenté le responsable japonais.

Jean Décotte pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant