Le Japon condamné à arrêter la pêche à la baleine "scientifique"

le
2
LA JUSTICE ORDONNE AU JAPON D?ARRÊTER LA PÊCHE À LA BALEINE "SCIENTIFIQUE"
LA JUSTICE ORDONNE AU JAPON D?ARRÊTER LA PÊCHE À LA BALEINE "SCIENTIFIQUE"

LA HAYE (Reuters) - La Cour internationale de justice (CIJ) a ordonné lundi au Japon de mettre fin à la pêche à la baleine en Antarctique en réfutant les arguments de Tokyo selon lesquels cette activité serait à visée scientifique et non destinée à satisfaire la consommation humaine.

Le Japon a regretté ce jugement du plus haut tribunal des Nations unies, basé à La Haye, mais s'est engagé à le respecter. Les défenseurs des baleines ont à l'inverse émis le souhait que cette décision de justice préfigure une interdiction de la pêche à la baleine.

Tokyo a signé en 1986 le moratoire sur la pêche à la baleine mais a continué à capturer jusqu'à 850 petits rorquals par an dans les eaux de l'Antarctique, ainsi que des baleines à bosse, en invoquant un traité de 1946 qui autorise la pêche de ces mammifères marins à des fins de recherche scientifique.

La CIJ, saisie par l'Australie, a jugé que le nombre de cétacés tués chaque année par le Japon ne pouvait être justifié par un usage scientifique et a ordonné que plus aucune licence de pêche ne soit délivrée à cette fin.

Le Japon est l'un des trois pays qui chassent encore les baleines avec l'Islande et surtout la Norvège, ces deux pays pratiquant ouvertement une pêche commerciale. Oslo a fixé un quota annuel de 1.286 petits rorquals qui est de moins en moins souvent atteint en raison de la baisse de la demande.

(Thomas Escritt; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • -VEGA- le lundi 31 mar 2014 à 19:32

    enf.oiré de Jaunes, il était grand temps de stopper ce carnage

  • j.tavern le lundi 31 mar 2014 à 18:45

    Avec ses tueries sur les baleines le Japon bousille la planète par extermination cette fois d'espèces animales marines après ses pollutions chimiques et nucléaires. Le Japoon devrait être condamné par un Tribunal International à payer des amendes de plusieurs Mds équivalent USD ou Euro