Le Japon a gagné le droit de rêver

le
0
Le Japon a gagné le droit de rêver
Le Japon a gagné le droit de rêver

Le Japon continue d'impressionner dans cette Coupe du monde. Ce samedi à Milton Keynes, les Cherry Blossoms ont étouffé les Samoa (5-26), complètement dépassés. Mais pour les quarts de finale, ce succès non-bonifié pourrait être insuffisant.

Le debrief

Cette équipe du Japon est incroyable. Après son exploit monumental d’entrée de Mondial contre l’Afrique du Sud, les hommes d’Eddie Jones avaient connu un coup de mou logique contre l’Ecosse quatre jours plus tard. Mais ce samedi, dans le match des outsiders contre les Samoa, les Japonais ont brillé. Face à des Samoans d’une faiblesse affligeante, les coéquipiers de Goromaru ont profité des nombreuses fautes adverses (seize pénalités, trois cartons jaunes...) pour prendre le large en première période. M.Joubert a accordé un essai de pénalité logique, avant que Yamada n’inscrive un autre essai en fin de première période.

Légèrement plus disciplinés au retour des vestiaires, les Samoans ont enfin conjugué leur puissance physique avec un peu de technique et d’intelligence tactique. Mais en face, le Japon a prouvé qu’il avait fait d’immenses progrès et a tenu bon (seulement quatre pénalités concédées !), creusant même un peu plus l’écart grâce à la botte de Goromaru. Perez, seul Samoan à surnagé, a sauvé l'honneur d'un bel essai de 90 mètres. Jamais le Japon n’avait remporté deux matchs de Coupe du monde dans la même édition, et lors de la dernière journée contre les Etats-Unis, les joueurs d’Eddie Jones devraient sauf surprise signer un troisième succès.

Au classement, le Japon est désormais deuxième avec huit points. Mais la route des quarts de finale est cependant encore semée d’embuches. Car à une journée de la fin, les Japonais devront compter sur une victoire de l’Ecosse contre l’Afrique du Sud pour avoir leur destin en mains avant l’ultime journée de cette poule B. Avec une seule défaite, les Cherry Blossoms pourraient donc quitter l’Angleterre dès la phase de poules dans un groupe plus serré que jamais. La faute à ce double-bonus empoché par les Springboks dans leur humiliation il y a deux semaines. Les Samoa sont eux éliminés.

Le joueur qui a crevé l’écran

Ayumu Goromaru. Dès le début de la rencontre, l’arrière japonais aurait pu inscrire un essai si MJoubert n’avait pas signalé un en-avant litigieux. Globalement efficace au pied, Goromaru a permis aux siens de faire le trou en première période, et a été important en couverture dans la dernière demi-heure, quand les Samoa ont tenté de profiter des espaces laissés par le Japon.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La stat dont on se souviendra

16. Comme le nombre incroyablement élevé de pénalités concédées par les Samoa. Dans l'opposition de style entre le rugby physique des Samoans et le rugby plus technique et malicieux des Japonais, les coéquipiers de Census Johnston ont été poussés à la faute de trop nombreuses fois, notamment en première période (9).

Les joueurs à la loupe

Samoa
Côté japonais, on redoutait la puissance physique des Samoans, mais l’autobus TUILAGI n’a fait mal que sur sa première action de la partie. Puis défensivement, il a été battu sur l’essai de Yamada. LEVAVE, auteur d’un plaquage à retardement, puis TAULAFO, ont pris des cartons jaunes coup sur coup et ont causé du tort à leur équipe. Le Toulousain JOHNSTON a souffert et est sorti à la 50eme minute. PEREZ a été le seul à amener le danger aux abords de la ligne d’en-but adverse, et a été récompensé par un essai de 90 mètres. NANAI-WILLIAMS a touché beaucoup de ballons, a tenté de nombreuses choses mais a eu trop de déchet.

Japon
Défensivement, TATEKAWA a été l’un des rares à souffrir face à la puissance de Tuilagi. MATSUSHIMA a été très bon. Servi en bout de ligne, GOROMARU a cru marquer le premier essai dès la 6eme minute mais celui-ci a été refusé pour un en-avant. L’arrière nippon a ensuite été efficace au pied. A l’aile, YAMADA a inscrit un bel essai en fin de première période en résistant à Tuilagi, puis a souffert défensivement au retour des vestiaires, à l’image de ce KO après un choc à l’heure de jeu. En charnière, K.ONO et TANAKA ont fait le job, et le troisième ligne HOLANI a rendu une belle copie.

La feuille de match

CM2015 (POULE B) / SAMOA - JAPON : 5-26

Stadium MK (28 500 spectateurs environ)
Temps clair - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Joubert (AFS)

Essais : Perez (64eme) pour Samoa - Essai de pénalité (23eme) et Yamada (40eme) pour Japon

Transformations : Goromaru (24eme et 40eme) pour Japon

Pénalités : Goromaru (7eme, 34eme, 47eme et 58eme) pour Japon

Drops : Aucun

Cartons jaunes : Levave (15eme), Taulafo (18eme) et Paulo (78eme) pour Samoa
Cartons rouges : Aucun

Samoa
Nanai-Williams - K.Pisi, Perez, Leota, Tuilagi - T.Pisi, Fotuali’i - Levave, Ioane, Treviranus (cap) - Thompson, Paulo - Johnston, Avei, Taulafo

Sélectionneur : S. Betham

Japon
Goromaru - Yamada, Sau, Tatekawa, Matsushima - K.Ono, Tanaka - Holani, Broadhurst, Leitch (cap) - H.Ono, Thompson - Hatekeyama, Horie, Inagaki

Sélectionneur : E. Jones

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant