Le Huawei MateBook défie la Surface Pro 4 de Microsoft

le
0
Le Huawei MateBook défie la Surface Pro 4 de Microsoft
Le Huawei MateBook défie la Surface Pro 4 de Microsoft

A défaut du P9, attendu ultérieurement, Huawei a présenté au Mobile World Congress de Barcelone (Espagne) un PC hybride sous Windows 10, concurrent annoncé de la Surface pro 4 de Microsoft et de l'iPad Pro d'Apple. Le Huawei MateBook est attendu en France avant l'été 2016 à partir de 799 euros.Élégant et innovant

Le Huawei MateBook prend la forme d'une tablette dotée d'une coque en aluminium très fine (seulement 6,9mm d'épaisseur) de 12 pouces de diagonale (2160x1440 pixels) fonctionnant sous Windows 10 pouvant également faire office de PC ultraportable avec son clavier vendu séparément. Selon les versions, le Huawei MateBook peut accueillir jusqu'à 8Go de RAM et 512Go de mémoire flash (SSD). La tablette affiche en outre une autonomie de 10h et comprend un capteur d'empreintes digitales. Côté connectique, elle est en revanche relativement pauvre, avec un seul port USB-C. Ce défaut est gommé par le Mate Dock, un hub vendu 99 euros et qui comprend de entrées USB, USB-C, HDMI, VGA et Ethernet.

Également vendu séparément, son clavier amovible est quant à lui rétroéclairé et étanche. Son stylet, le MatePen, s'avère lui aussi innovant puisqu'il propose jusqu'à 2.048 points de pression pour une précision optimale à l'écran et qu'il est équipé d'un pointeur laser.

La tablette seule sera disponible d'ici l'été 2016 en France, de 799 à 1.799 euros selon les configurations. Comptez 149 euros pour le clavier et 69 euros pour le stylet.

Une alternative sous Windows à la Surface Pro 4

Le Huawei MateBook se pose évidemment en concurrent direct du Microsoft Surface pro 4, avec une ergonomie semblable et le même système d'exploitation.

Un peu plus grande (12,3 pouces) et épaisse (8,4mm), la Surface Pro 4 est jusqu'à présent la référence en matière de 2-en-1 sous Windows, mais elle risque bien de se faire bousculer. Microsoft annonce en effet que son stylet est capable de gérer jusqu'à 1.024 niveaux de pression pour une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant