Le Hezbollah turc repasse à l'action dans les universités

le
0
Des affrontements entre étudiants islamistes et kurdes ont gagné ces derniers jours plusieurs campus à travers le pays.

Istanbul

La violence politique sur les campus turcs a fait une réapparition brutale à l'université Dicle, à Diyarbakir, la grande ville kurde dans l'Est. Des étudiants islamistes affiliés au Hezbollah turc - un mouvement radical sunnite distinct de son homonyme libanais - se sont violemment opposés à des étudiants sympathisants de la guérilla du PKK la semaine dernière. Des tracts annonçant des activités pour célébrer la naissance de Mahomet semblent à l'origine des trois jours de heurts qui ont conduit à la fermeture de l'université.

Trois jeunes Kurdes au moins ont été poignardés au cours des affrontements. Des gaz lacrymogènes ont été lancés par la police depuis des hélicoptères pour disperser un rassemblement d'étudiants qui voulaient empêcher la tenue de la conférence sur le Prophète. Les tensions ont gagné d'autres...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant