Le Hezbollah promet d'attaquer le Front al Nosra en Syrie

le , mis à jour à 23:17
0

(Actualisé avec discours de Nasrallah, précisions) BEYROUTH, 5 mai (Reuters) - Le chef du Hezbollah, le cheikh Sayyed Hassan Nasrallah, a annoncé mardi que le mouvement chiite libanais allait passer à l'offensive "le moment venu" contre les islamistes sunnites syriens du Front al Nosra dans la région montagneuse qui longe la frontière entre les deux pays. Les médias libanais et l'opposition syrienne ont dit depuis plusieurs jours s'attendre à une intervention du Hezbollah dans la région de Qalamoun, alors que les forces de Bachar al Assad ont accumulé ces dernières semaines les revers face aux insurgés. Le "parti de Dieu", dont des miliciens ont affronté mardi des combattants du Front al Nosra du côté libanais de la frontière, s'est déjà impliqué massivement dans le conflit syrien, dans lequel il a perdu des dizaines d'hommes, dont plusieurs commandants, contribuant fortement l'an dernier à desserrer l'étau autour de Damas. Mais le rapport de forces sur le terrain semble à nouveau s'être inversé depuis que le Front al Nosra, renforcé par le ralliement d'autres brigades rebelles, est repassé à l'offensive dans le nord-ouest de la Syrie, où il s'est notamment emparé de la ville d'Idlib. "Perdre une bataille ne veut pas dire perdre la guerre", a assuré Hassan Nasrallah dans un discours retransmis mardi à la télévision. L'offensive dans les monts Qalamoun "se produira quand elle se produira", a-t-il dit. Quant à "son objectif, son lieu et son ampleur... nous n'en dirons pas plus pour le moment." Les islamistes sunnites syriens ont multiplié depuis le début du conflit les incursions au Liban, attaquant des positions de l'armée comme du Hezbollah. Mardi, de violents combats ont éclaté près des localités de Toufeïl et de Britel, à proximité de la frontière, et ont fait "de nombreuses victimes", a-t-on déclaré à Reuters de source proche du Hezbollah. D'après une source militaire libanaise, des combattants du mouvement chiite ont pris en embuscade des membres du Front al Nosra. Aucun bilan précis n'a été communiqué. (Mariam Karouny et Laila Bassam; Henri-Pierre André et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant