Le Hezbollah accuse Israël d'infiltrer le réseau libanais de télécoms

le
0
Le parti chiite espère démonter les charges portées à son encontre par le Tribunal Hariri.

Israël aurait infiltré le réseau de téléphonie mobile libanais au point d'être en mesure d'attribuer à des membres du Hezbollah des communications imaginaires. C'est en tout cas l'accusation qui a été formulée mardi par Hassan Fadlallah, un député du parti chiite qui préside la commission parlementaire des télécoms, ainsi que par Charbel Nahas, ministre des Télécommunications et représentant d'un parti allié du Hezbollah. Une plainte en ce sens a été adressée par le Liban à l'ONU.

L'accusation intervient au moment précis où la télévision canadienne CBC expose en détail le scénario d'une implication du Hezbollah dans l'assassinat de Rafic Hariri, citant des sources et des documents issus de la commission internationale chargée d'enquêter sur l'attentat du 14 février 2005. L'analyse des communications téléphoniques libanaises aurait permis d'identifier trois réseaux d'appareils portables convergeant tous vers le Hezbollah. Ces «fuites» sont dénoncü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant