Le Hezb-e-Islami d'Hekmatyar signe un accord de paix avec Kaboul

le
0
    KABOUL, 22 septembre (Reuters) - Les autorités afghanes ont 
signé jeudi un accord de paix avec le Hezb-e-Islami de Gulbuddin 
Hekmatyar, ex-allié des taliban et d'Al Qaïda qui a été de tous 
les conflits depuis près de 40 ans. 
    "J'espère que cela ouvrira la voie à une pays durable dans 
notre pays", a déclaré Sayed Ahmad Gilani, président du Haut 
Conseil de paix, qui fait partie des signataires.    
    Si Kaboul se félicite de cet accord, beaucoup craignent que 
la réhabilitation d'Hekmatyar ne sème un peu plus le trouble 
dans une classe politique déjà très divisée.   
    Le Hezb et son chef ont été accusés de nombreuses exactions. 
Ils sont notamment responsables de la mort de plusieurs milliers 
de personnes lors du bombardement et du siège de Kaboul, en 1992 
et 1993. Ils n'ont toutefois joué qu'un rôle secondaire dans la 
guérilla des taliban. 
    L'accord prévoit une amnistie pour Hekmatyar et la 
libération de certains de ses hommes sous les verrous. Le 
gouvernement a en outre accepté de faire le nécessaire pour 
obtenir la levée des sanctions dont le chef de guerre fait 
l'objet.  
    Les partisans d'Abdullah Abdullah, chef de l'exécutif qui 
partage le pouvoir avec le président Ashraf Ghani, voient cet 
accord d'un mauvais oeil. Majoritairement tadjiks, comme leur 
chef de file, ils craignent la formation d'une alliance 
pachtoune qui remettrait en cause l'équilibre précaire du 
gouvernement d'union formé après la présidentielle contestée de 
2014.  
 
 (James Mackenzie, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant