Le Hellas accroche la Juve dans les arrêts de jeu

le
0
Le Hellas accroche la Juve dans les arrêts de jeu
Le Hellas accroche la Juve dans les arrêts de jeu

Grâce à un but chanceux de Juanito dans les ultimes secondes du match, le Hellas Vérone boucle sa saison avec un nul inespéré face au champion d'Italie (2-2). Luca Toni a marqué et s'assure pratiquement le titre de meilleur buteur du Calcio.

Hellas Vérone 2-2 Juventus Turin

Buts : Toni (48e) et Juanito (90e+3) pour le Hellas Vérone / Pereyra (42e) et Llorente (57e) pour la Juventus

Il y a des gestes qui vous laissent sans voix et sans réaction. Quand Rafael, le gardien brésilien du Hellas Vérone, s'est penché vers ses cages pour récupérer le ballon de Roberto Pereyra qui s'y était engouffré quelques secondes plus tôt, on a pu lire dans ses yeux une certaine forme d'admiration. Et de respect. Alors qu'on s'attendait à une passe en retrait ou un décalage sur la gauche, l'Argentin a tenté sa chance à une vingtaine de mètres des bois et inscrit ce qui restera sans doute comme l'un des plus beaux buts de la saison italienne. Manque de chance, Luca Toni et ses hommes avaient décidé de taquiner la Juventus jusqu'au bout. Le Hellas Vérone arrache le match nul dans les arrêts de jeu et vient perturber le succès turinois qui semblait se dessiner.

Le chef-d'oeuvre de Pereyra


Ambiance détendue en cette fin d'après-midi ensoleillée au Bentegodi. À la sortie du tunnel, Buffon se tape une barre avec Luca Toni pendant qu'Allegri prend place sur son banc pour la dernière fois de la saison. Une semaine avant sa finale face au Barça, le coach turinois a opéré quelques modifications dans son système. Padoin et Ogbonna sont titulaires en défense tandis que Pereyra et Llorente sont préférés à Vidal et Morata aux avant-postes. Humiliés 4-0 à l'aller, les Gialloblu décident de changer de braquet et imposent d'entrée de jeu un pressing intensif aux Bianconeri. Emmenés par leur vieux bomber de 38 ans, les hommes de Mandorlini se créent les premières occasions de la partie. À la demi-heure, Toni est tout proche de tromper Buffon mais son jaillissement au premier poteau reste vain. Dans une rencontre plutôt avare en situations chaudes, ce sont finalement les champions d'Italie qui débloquent le compteur. Llorente trouve d'abord la barre sur un amour de volée pied droit (34e) avant que Pereyra n'inscrive l'un des buts de l'année en Serie A à trois minutes de la pause. Légèrement excentré sur la gauche, l'Argentin se remet sur son pied droit et balance une feuille morte qui vient mourir dans la lucarne d'un Rafael scotché sur sa ligne. Splendide.

Toni et Juanito répondent à Llorente


Menés au score sans forcément l'avoir mérité, les Gialloblu s'en remettent,…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant