Le HCR prie l'UE d'agir plus vite pour les réfugiés

le
0
LE HCR APPELLE L'UNION EUROPÉENNE À AGIR PLUS VITE POUR LES RÉFUGIÉS
LE HCR APPELLE L'UNION EUROPÉENNE À AGIR PLUS VITE POUR LES RÉFUGIÉS

GENEVE (Reuters) - Le Haut Commissariat de l'Onu aux réfugiés (HCR) a appelé vendredi l'Union européenne à ouvrir rapidement des centres d'accueil en Grèce et en Italie pour enregistrer les demandeurs d'asile et les répartir dans les Etats-membres avant que l'hiver ne s'installe.

Plus de 591.000 personnes ont traversé la Méditerranée cette année et sur ce total, 450.000 ont débarqué en Grèce. Cette semaine, 85 bateaux sont arrivés quotidiennement à Lesbos, selon l'organisation.

"Nous ignorons la raison précise de cette augmentation des arrivées. Ce peut être le résultat d'une amélioration temporaire de la météo, de la crainte de l'hiver ou de la peur que les frontières européennes se ferment bientôt", a déclaré Adrian Edwards, porte-parole du HCR, lors d'un point de presse à Genève.

Sept personnes, dont un nouveau né et trois enfants, se sont noyées jeudi. Des violences ont en outre éclaté dans un centre d'accueil de l'île, ce qui a entraîné l'évacuation du personnel du HCR, a poursuivi le porte-parole.

Les centres de Sicile, de Grèce et d'ailleurs "ne sont pas habilités à faire face à un tel nombre. Il ne s'agit pas pour le moment d'une crise gérée convenablement. Il est vital que ces mesures soient mises en oeuvre", a-t-il souligné.

L'Unicef s'inquiète quant à elle pour les mineurs qui arrivent en Europe sans leurs parents. Sept zones adaptées aux enfants, qui en reçoivent 100 à 200 par jour, ont été créées aux frontières de Macédoine, de Serbie et de Croatie.

"Ce n'est qu'un répit, parce que les gens se déplacent et ne veulent pas rester longtemps", a expliqué Afshan Khan, directrice des programmes d'urgence de l'Unicef, interrogée par Reuters.

Entre juin et octobre, 3.900 enfants non accompagnés ont été recensés en Macédoine et 14.000 mineurs dans la même situation ont demandé l'asile en Suède, a précisé Afshan Khan. Selon le fonds, 18% des réfugiés arrivés en Europe sont des enfants.

(Stéphanie Nebehay, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant