Le HCGE a rendu son avis à Alcatel sur le départ de Combes

le
1

PARIS, 7 septembre (Reuters) - Le Haut Comité du gouvernement d'entreprise (HCGE) Afep-Medef a annoncé lundi avoir rendu à Alcatel-Lucent ALUA.PA son avis et ses recommandations sur les rémunérations exceptionnelles attribuées à Michel Combes, l'ancien directeur général de l'équipementier télécoms français. Le HCGE a ajouté dans un communiqué qu'il demandait au conseil d'administration Alcatel-Lucent de lui communiquer rapidement "les suites qu'il entend donner aux recommandations contenues dans cet avis", dont il ne précise pas le contenu. Alcatel-Lucent n'a pas commenté ces informations dans l'immédiat. Les conditions du départ de Michel Combes, avant la finalisation du rachat d'Alcatel-Lucent par le finlandais Nokia NOKIA.HE , ont suscité une polémique depuis l'annonce que le dirigeant pourrait engranger d'ici 2018 l'équivalent de 13,7 millions d'euros, pour l'essentiel en actions, alors qu'il n'était aux commandes du groupe que depuis deux ans. Michel Combes est devenu fin août directeur des opérations d'Altice ATCA.AS , la holding de l'homme d'affaires Patrick Drahi, et président de sa filiale française SFR-Numericable NUME.PA . ID:nL5N1163Q0 Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a jugé dernier mercredi choquants son départ et la rémunération qu'il pourrait percevoir. ID:nL5N1183ZB L'Autorité des marchés financiers (AMF) a en outre demandé à ses services d'examiner d'éventuelles irrégularités dans la rémunération du dirigeant. ID:nL5N1173O1 (Benjamin Mallet et Joseph Sotinel, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le lundi 7 sept 2015 à 10:42

    Et si on s'occupait un peu des rémunérations des ministres et de leurs entourages par le biais d'emplois fictifs improvisés...