Le Havre tombe, Créteil en profite et Lens accélère

le
0
Le Havre tombe, Créteil en profite et Lens accélère
Le Havre tombe, Créteil en profite et Lens accélère

Une fois n'est pas coutume, il y aura eu du but et du suspense ce soir en Ligue 2. Aucune rencontre ne s'est achevée sur un score vierge ! Le Havre, défait par le Paris FC, cède sa place de leader à Créteil, auteur d'un bon nul dans un stade Lensois bouillant. Bourg-en-Bresse récolte la première victoire professionnelle de son histoire tandis que Nîmes sombre, comme Auxerre.

Auxerre 2–3 Laval

Buts : Cheikh Diarra (61e), Amary Baby (88e) pour Auxerre // Rachid Alioui (51e), César Zeoula (54e), Erwann Quintin (90e) pour Laval

Auxerre, c'est zéro but marqué en deux journées. Mais c'est également zéro but encaissé. Du coup, la probabilité d'un vieux match nul, dans les deux sens du terme, est grande pour ces deux équipes qui n'ont pas encore gagné en championnat. Sauf qu'entre l'AJA et Laval, sur 25 rencontres, il n'y a eu que trois matchs qui ont accouché d'un score vierge. Ça commence mal pour les Bourguignons : Boucher, leur portier, se rappelle à ses belles sorties toulousaines en se faisant expulser au bout de 25 minutes en tant que dernier défenseur. Prêté par le PSG, l'attaquant de Laval Habran rejoint également les vestiaires pour accumulation de fautes. Un match heurté, sans rythme ni occasion. Au retour des vestiaires, l'intensité augmente et Laval prend l'avantage par Alioui, puis double la mise quelques minutes après (Zeoula, 54e). La réduction du score de Diarra à l'heure de jeu paraît anecdotique, mais l'AJA a des ressources insoupçonnées et Baby remet les deux équipes à égalité. Dans un sursaut d'orgueil, Laval score une troisième et dernière fois pour le but vainqueur de Quintin. La purge annoncée et redoutée jusqu'à la mi-temps n'a finalement pas eu lieu.

Niort 1–1 Sochaux

Buts : Koukou (85e) pour Niort // Karl Toko-Ekambi (12e) pour Sochaux

Déjà un duel de bas de tableau. Niort et Sochaux ont tous deux bien mal démarré leur saison. Alors que les Lionceaux visent toujours la montée en Ligue 1 mais peinent à décoller, les Chamois se sont davantage illustrés par le coup de gueule de leur coach après la deuxième journée que pour leurs performances sur le terrain. Après onze minutes de jeu, les Lionceaux prennent l'avantage grâce à une tête de Toko Ekambi. Normal : ce sont eux les patrons sur la pelouse lors de la première mi-temps. A l'heure de jeu, Niort se rebelle mais Werner, le gardien adverse, multiplie les arrêts. Les Niortais réclament même un penalty, qui aurait dû être sifflé, à vingt minutes du terme. Niort voit parvient enfin à ses fins à la 86e, avec une égalisation de la tête signée Koukou. Après la qualification de Sochaux en Coupe de la Ligue contre ces mêmes Chamois mardi, le club des Deux-Sèvres a (un peu) pris sa revanche. On passera sur la nouvelle colère de leur…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant