Le Hamas ne veut pas la guerre, dit son chef de file à Gaza

le
0
    GAZA, 6 mai (Reuters) - Le Hamas "n'appelle pas à la guerre" 
avec Israël, a déclaré vendredi son chef de file dans la bande 
de Gaza, selon lequel une médiation internationale est en cours 
pour désamorcer les tensions, après deux jours d'accrochages. 
    Des tirs de roquettes en provenance de l'enclave gouvernée 
par le mouvement islamiste ont entraîné des ripostes de 
l'artillerie et de l'aviation israéliennes.    
    "Nous n'appelons pas à la guerre mais nous ne permettrons 
aucune incursion. La résistance n'autorisera pas l'instauration 
d'une soi-disant zone tampon à l'intérieur des frontières de la 
bande de Gaza", a promis Ismaïl Haniyeh, qui s'exprimait dans 
une mosquée avant la grande prière hebdomadaire.   
    L'Egypte, le Qatar, la Turquie et les Nations unies ont 
entrepris une médiation pour ramener le calme à la frontière 
avec l'Etat hébreu, a-t-il poursuivi, ajoutant que l'armée 
israélienne s'était retirée du secteur.  
    Tsahal s'est refusée à tout commentaire sur ses mouvements, 
mais a fait savoir qu'aucun tir de roquette n'avait eu lieu dans 
la matinée.  
    Une femme de 54 ans a été tuée et un homme blessé par des 
éclats d'obus israéliens lors des récents accrochages, selon le 
personnel médical de l'enclave.  
    A Jérusalem, le Premier ministre israélien Benjamin 
Netanyahu a réuni son "cabinet de sécurité".  
 
 (Nidal al Moughrabi; Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant