Le Hamas et le Fatah réconciliés au Caire

le
0
Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, présente cet accord comme la première étape vers l'émergence d'un «État islamiste».

La procédure de conciliation entre les islamistes du Hamas et le Fatah de Mahmoud Abbas a abouti, mardi au Caire. Après quatre années de tensions, qui ont failli parfois dégénérer en guerre civile, les deux principaux mouvements palestiniens ont conclu un accord. Dans un premier temps, un gouvernement composé de personnalités «indépendantes» doit être formé avant la tenue d'élections présidentielle et législatives d'ici un an. En attendant, chacun reste maître chez soi. Le Hamas continuera à gérer la bande de Gaza tandis que Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, exercera ses pouvoirs en Cisjordanie.

Cette réconciliation, aussi partielle soit-elle, a malgré tout valeur de symbole. Elle répond à un désir de la population, comme l'ont prouvé des dizaines de milliers de Palestiniens mobilisés récemment sur Facebook pour exiger l'unité nationale. Le «printemps arabe» a également favorisé ce rapprochement. «La contestation régionale s'est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant