Le Hamas accuse Israël d'avoir visé l'un de ses chefs à Gaza

le
2

LE CAIRE, 20 août (Reuters) - Un responsable du Hamas a accusé mercredi Israël d'avoir pris pour cible le chef de la branche armée du mouvement islamiste palestinien lors de l'un de ses bombardements sur la bande de Gaza mardi. L'armée israélienne n'a pas précisé quelles étaient ses cibles lors de la trentaine de frappes aériennes menées mardi sur la bande de Gaza en représailles à des tirs de roquettes palestiniennes. Moussa Abou Marzouk, responsable du Hamas, a affirmé qu'Israël avait rompu la trêve en tentant "d'assassiner Mohamed Deïf" mais que cette attaque avait la coûté la vie à des civils. Selon du personnel médical de Gaza, trois personnes, dont une femme et un enfant, ont été tuées dans le bombardement d'une maison à Gaza. La troisième victime n'a pas été identifiée. D'après les médias israéliens, l'Etat hébreu a pris pour cible un autre dirigeant du Hamas responsable de tirs de roquettes sans savoir s'il avait ou non survécu à ce bombardement. (Stephen Kalin, avec Nidal al-Mughrabi à Gaza; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mercredi 20 aout 2014 à 01:12

    Toute la mauvaise foi des terroristes du Hamas dont la charte fixe comme objectif la destruction de l'Etat Hébreu.

  • 35924358 le mercredi 20 aout 2014 à 01:11

    Le Hamas : "un mouvement terroriste qui cherche à tuer les enfants des autres et à faire tuer les siens. Celui-ci aura gagné son combat médiatique en échouant à assassiner les gamins ennemis tout en réussissant à faire tuer de petits gazaouis"