Le halal sort de la niche ethnique en France

le
44
Alors que l'Europe compte 17 millions de consommateurs potentiels, la France est le marché le plus «sophistiqué», selon Antoine Bonnel, le directeur du salon Paris Halal Expo qui ouvre ses portes ce mardi.

Malgré les polémiques qui ont enflammé la campagne présidentielle ces dernières semaines, et l'onde de choc provoquée par le scandale des saucisses Herta l'année dernière, les professionnels du halal regardent l'avenir avec confiance. «C'est un sujet facile en temps d'élections, mais le business continue», rétorque Antoine Bonnel, le directeur du salon Paris Halal Expo dont la 9e édition se tient ce mardi et demain. Serein, il met en avant la bonne santé du marché des produits halal. À l'échelle mondiale, ce marché pèse 600 milliards de dollars (455 milliards d'euros), soit 16% de l'industrie agroalimentaire, selon l'agence Ecofin. «En France, l'engouement pour les produits halal se maintient», confirme Abbas Bendali, cofondateur et directeur du cabinet Solis, spécialisé dans les études marketing ethniques. Le marché est resté stable en 2011, à environ 5,5 milliards d'euros, dont 1 milliard pour le secteur de la restauration.

Forte d'un potentiel de consommateurs estimé entre 5 et 7 millions de personnes, la France est le marché du halal le plus «avancé» en Europe, où l'on estime à 17 millions le nombre de musulmans, explique Antoine Bonnel. «En Allemagne, où vivent 3 à 4 millions de consommateurs musulmans, et aux Pays-Bas, les distributeurs en sont encore à se demander s'ils ne risquent pas de heurter leurs consommateurs chrétiens en mettant du halal dans les rayons.» La grande distribution française, au contraire, a flairé le potentiel de ce marché. À l'instar de Carrefour, des enseignes ont lancé leurs propres marques de distributeur. Des poids lourds de l'agroalimentaire, dont Fleury Michon, Knorr ou Liebig, viennent désormais concurrencer les marques établies Dounia ou Médina. «L'intérêt de ces grands groupes a donné un coup de fouet au marché français, ce qui profite à tous les commerces», note Abbas Bendali. D'après le cabinet Solis, les ventes en grande et moyenne surface (GMS) ont progressé de 10% en valeur en 2011. Et la marge de croissance reste élevée, car les boucheries et épiceries traditionnelles captent toujours 80% du marché.

Consommer «à la française», mais halal

Outre les débouchés commerciaux, la France se démarque de ses voisins européens grâce à une offre de produits halal «plus diversifiée et sophistiquée», ajoute le directeur de Paris Halal Expo. Au Royaume-Uni, selon lui, ce marché se limite à la viande et ce, même dans la grande distribution. «Il y a quelques années, le Royaume-Uni était en avance, porté par le modèle pakistanais et malaisien, mais aujourd'hui nous avons dépassé l'Angleterre au niveau du nombre de produits certifiés», explique Abbas Bendali. Sur les étals des magasins français, la gamme de produits halal s'est modernisée. Elle s'étend des bonbons, nems, pizzas ou biscuits, en passant par des petits pots pour bébé et même des soins cosmétiques. «Ces produits élaborés représentent 12% du marché halal», précise le directeur du cabinet Solis.

«Nous sommes passés d'un marché ethnique à un marché de masse», se félicite Antoine Bonnel, selon qui le boom du halal «n'est pas le signe d'un repli communautaire», mais plutôt celui d'une «intégration». «Les Musulmans nés en France, qui restent très attachés à leurs racines culturelles, veulent consommer "à la française" mais selon les normes de certification halal.» De plus en plus nombreux, les couples mixtes peuvent désormais «cohabiter plus facilement», ajoute le directeur de Paris Halal Expo. «Grâce au champagne sans alcool et au foie gras halal, par exemple, ils peuvent faire la fête en partageant les mêmes rituels!»

Le salon Paris Halal Expo veut grandir

La 9e édition du salon international des produits orientaux et halal, le Paris Halal Expo, se tient les 3 et 4 avril à la Porte de Versailles.

Affiche de la 9e édition du salon Paris Halal Expo.
Affiche de la 9e édition du salon Paris Halal Expo.

«Nous attendons environ 3000 visiteurs cette année, une fréquentation du même ordre qu'en 2010», prévoit Antoine Bonnel, le directeur du salon. Dès l'année prochaine, en revanche, l'événement devrait changer d'envergure. «Ce salon n'est plus adapté à la complexité du marché qui s'internationalise de plus en plus», estime son directeur. «Des activités d'abattage sont délocalisées en Pologne, en Roumanie, ou encore à Meknès, au Maroc, où une zone industrielle dédiée au halal vient d'ouvrir.» Afin d'aider les acteurs du secteur à se rencontrer efficacement lors du salon, les organisateurs de Paris Halal Expo vont ouvrir dès janvier 2013 une plate-forme digitale «dont l'objectif est de permettre aux fournisseurs et distributeurs du monde entier d'échanger en amont».

LIRE AUSSI:

» L'étiquetage halal de Sarkozy, une mission quasi impossible

» Le marché du halal arrive à maturité

» Pub: les marques halal se modernisent

» Le marché halal suscite les convoitises en France

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 11246605 le mercredi 4 avr 2012 à 14:30

    Quand je pense que l'on s'est battu pendant des années contre le non-respect de la souffrance pendant les abbatages d'animaux dans des pays "évolués" ! Je ne comprends pas ces religions qui méprisent la souffrance de ces êtres "dits" inférieurs.Oui, il est certain que maintenant je ferais plus attention à ce que je mettrais dans mon assiette...

  • d.patane le mercredi 4 avr 2012 à 13:47

    Cyrilc, je sous entendais "tolérance de nos politiques", pour ma part je ne joue pas les faux cul ! la tolérance a ses limites.

  • jicem le mercredi 4 avr 2012 à 13:36

    Entre nous on n'est pas obligé de bouffer du halal: demandez au vendeur et si la réponse est vague n'achetez pas!

  • psdi le mercredi 4 avr 2012 à 12:39

    Aucun probléme, il peut être supprimer en 5mn. Suppression de la niche ou taxation du halal, vous allez voir cela pourrait changer les choses.

  • MCPUGNE le mercredi 4 avr 2012 à 12:38

    bianca, après mes recherches faites, le petit de cevital se prénome youssef, on comprend mieux son discours pro islam et halal, pour ma part je suis sur un point de non retour, et si il faut prendre les armes pour sauver mes petits, cela ne sera qu'un jeu d'enfant après les 2 guerres du golf que j'ai faite, ceci étant et ayant donné ma position, je file, @+++++

  • alf95 le mercredi 4 avr 2012 à 12:06

    Il serait peut-être grand temps d'ouvrir les yeux et de constater que l'on est en train de se faire islamiser. Cela se fait tout en douceur, sournoisement... Il n'est pas encore trop tard pour réagir, mais si on reste les bras croisés ne venez pas pleurer dans 10 ans en disant "on savais pas".

  • bianca20 le mercredi 4 avr 2012 à 11:49

    @CEVITAL: discours typique islamo-mondialiste où le fric et la tolérance (valable uniquement dans un sens) justifie de nous faire avaler toutes les couleuvres. Et où si on a la malheur de protester on est "facho", "raciste", etc... Lisez ne serait-ce que les trois premières pages du Coran (facilement trouvable sur Internet) : c'est ce bouquin qui est ultra haineux, raciste et intolérant.

  • MCPUGNE le mercredi 4 avr 2012 à 11:47

    cevital, et bien vas-y et ne prône pas une france en turban, le jour où ça va péter, tu seras le premier à pleurer et à venir chercher de l'aide auprès de tes bons copains français, et au pire si tu te sens bien mieux avec eux qu'avec nous, pars vite les rejoindre

  • simonl le mercredi 4 avr 2012 à 11:27

    Alors que les experts de Bruxelles impose des normes draconiennes de bien être aux productions animales européenne, par exemple quelque centimètres carré supplémentaires par cage pour poule pondeuse, ces mêmes normes de bien être font totalement abstraction de ces pratiques barbares!, Drôles d'experts !... Où sont les Brigitte Bardot and Co ardents défenseur de la cause animale?

  • CEVITAL le mercredi 4 avr 2012 à 11:25

    Avant de cracher votre venin sur les musulmans allez faire un tour dans les boucheries Halal et vous verrez des consommateurs acheter de la viande par kilo à la difference des boucheries traditionnelles ou les gens achetent 200g de viande. Buisness is Buisness le reste c'est du pipeau et la haine c'est tout