Le guide des vannes à ne plus faire en 2015.

le
0
Le guide des vannes à ne plus faire en 2015.
Le guide des vannes à ne plus faire en 2015.

En 2014, on les a entendues et ré-entendues. Partout, tout le temps. Mais en 2015, promis, cela va changer. Parce que le monde se doit d'avancer, autant profiter du nouveau calendrier pour renouveler ses vannes football. Petit guide de ce que l'on ne veut plus lire et entendre à compter d'aujourd'hui.

- Le verbe zlataner, ou toutes ses déclinaisons. Et ce n'est pas tant parce qu'Ibra est un peu moins fort que l'an dernier.

- Faire remarquer que Christian Jeanpierre est nul dans ses commentaires, ou compter le nombre de fois qu'il place des teasings du prochain Téléfoot dans une partie.

- Interpeller l'assistance "avec un ouais, mais il a quel âge lui, réellement ?" en parlant d'un joueur noir. Idem pour toute déclinaison du genre "Ah ouais, c'est le fils de Minala, lui !"

- Faire un lien entre n'importe quel joueur de foot portugais et la communauté lusophone du 94. "Ça va faire la fête à Créteil ce soir."

- Employer l'expression "la routourne va tourner". À noter cependant que les gens qui emploient SYSTÉMATIQUEMENT le mot "routourne" à la place de "roue" (ou "roux") seront excusés. Le comique de répétition reste sacré quand il est parfaitement exécuté.

- Tenter de faire croire que Yoann Gourcuff s'est gravement blessé avec n'importe quelle activité de la vie quotidienne.

- Faire le coup de l'indignation à l'annonce de la liste du prochain match de l'équipe de France sur l'absence de Pierre-Emerick Aubameyang ou Eden Hazard.

- "Vous ne trouvez pas que Fred ressemble comme deux gouttes d'eau à Francis Perrin ? "

- Comparer Alexis Sánchez à Faudel.

- Évoquer la glacière de Marcelo Bielsa. Peu importe le motif.

- Ça peut paraître fou, mais il y en a encore pour parler des cicatrices de Ribéry ou de la taille de Valbuena. Arrêtez, vraiment.

- Essayer d'imiter Didier Deschamps en parlant de "tant sur le plan taqueutique que sur le plan téqueunique".

- La musique de Nespresso pour accompagner les conférences de presse de Laurent Blanc, ce n'est vraiment plus possible.

- "Vous savez pas quoi ? Abou Diaby s'est blessé... "

- Écrire "la Liguain"

- Faire passer Stéphane Ruffier pour un CRS. La dernière fois, c'était avec le coup du GIGN. Bon, ok, mais maintenant promis, c'est fini.

- Faire passer Florent Balmont pour un arbitre. C'est bon, Julien Cazarre s'est assis sur le trône du game en allant lui faire la vanne de visu,...
































Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant