«Le Guide a les moyens de survivre»

le
0
INTERVIEW - Luis Martinez est directeur du Ceram (Centre de recherche sur l'Afrique et la Méditerranée) à Rabat et directeur de recherche à Sciences Po.

LE FIGARO. - Kadhafi peut-il encore s'en sortir ?

Luis MARTINEZ. - Il comprend qu'il est affaibli sur le plan militaire. Mais tout dépendra de la stratégie de la coalition. Si elle veut réellement renverser Kadhafi, elle doit passer à une nouvelle phase dans laquelle elle soutiendrait et armerait la guérilla au sol. Cela prendrait longtemps. Mais cette stratégie pourrait raviver le soutien à Kadhafi dans la région de Tripoli. Le risque, c'est que les habitants de la Tripolitaine considèrent une avancée des rebelles comme une agression venue de la Cyrénaïque, et que cela ravive leurs sentiments identitaires. Avec à la clé la division entre deux régions qui ont des histoires très différentes. Les guerres produisent des identités très rapidement.

Comment comprendre son annonce d'un cessez-le-feu ?

Le cessez-le-feu est une opportunité qui vise à contraindre la coalition de mettre un terme aux bombardements aériens. Si les insurgés continuent d'attaquer, il fau

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant