Le Guatemala désigne un président à poigne

le
0
Un ex-général a été élu au second tour de l'élection présidentielle qui s'est tenue dimanche dans un pays en proie à la violence.

Candidat malheureux en 2007, face au président sortant Alvaro Colom, l'ancien militaire Otto Perez Molina tient peut-être sa revanche. Ce candidat conservateur a été élu au second tour de l'élection présidentielle qui s'est tenue dimanche. C'est que le Guatemala cherche un «homme fort» pour lutter contre la criminalité. Otto Perez Molina est crédité de 55,2% des votes, selon des résultats portant sur près de 90% des suffrages, contre 44,8% à son adversaire, l'homme d'affaires et évangéliste Manuel Baldizon.

Sans cravate, chemise ouverte et allure décontractée, Otto Perez Molina présente une image affable. Mais les drapeaux qui flottaient dans ces meetings ne laissent aucun doute sur le programme du candidat conservateur: un poing fermé sur fond orange. Le logo du Parti patriote symbolise ce qui est devenu le mot d'ordre du candidat à la présidence guatémaltèque: main ferme contre la criminalité.

L'ancien officier de renseignement Otto Perez Molina a décollé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant