Le groupement des experts du climat invité à se réformer

le
0
Le comité interacadémique appelle le Giec, Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat, à revoir son organisation et à mieux répondre aux interrogations du public.

«La méthode utilisée par le Giec a été dans l'ensemble couronnée de succès, mais il doit fondamentalement réformer ses structures de management et renforcer ses procédures», explique un rapport très attendu effectué par douze experts émanant du conseil interacadémique. Ses travaux ne sont pas mis en cause sur le fond mais dans ses méthodes.

En mars dernier, Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies, et Rajendra Pachauri, le patron du Giec, avaient conjointement demandé à cette institution qui regroupe quinze académies de se pencher sur la structure de l'organisation créée en 1988.

Il s'agissait de restaurer une crédibilité sérieusement écornée l'hiver dernier par la mise en évidence d'erreurs dans le quatrième rapport de 2007. Le Giec, qui recense et analyse le travail de milliers de chercheurs, a fait émerger la question du réchauffement climatique. «Il agit désormais sous l'œil attentif du public», rappelle Harold Shapiro, professeur d'éc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant