Le groupe UMP prépare son rôle d'opposition

le
0
Christian Jacob, réélu président du groupe UMP, est bien décidé à respecter les équilibres politiques pour l'élection des trente membres du bureau du groupe.

Les quelque 200 députés UMP élus ou réélus en 2012 vont faire l'apprentissage de l'opposition. Ils réclament plus de liberté d'expression, et veulent que les différentes sensibilités soient respectées dans la composition du bureau du groupe, le choix des candidats au bureau de l'Assemblée, des orateurs sur les textes à venir et des temps de parole en séance publique. Ils souhaitent que les postes à responsabilités ne soient pas monopolisés par les anciens RPR. «On peut s'attendre à un rééquilibrage du groupe avec des thématiques moins autoritaires, plus modérées», estime le centriste Marc-Philippe Daubresse (Nord), qui fait allusion au poids politique qu'exerçaient les élus de la Droite populaire sous la précédente législature. Au grand dam des centristes, des radicaux et des humanistes.

«On n'est pas là pour subir les incantations de ceux qui sont à droite toute», met en garde Bernard Debré, qui militait pour «un changement politique» à la tête du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant