Le groupe UMP à l'Assemblée a prêté 3 millions d'euros au parti en 2012

le
0
Le groupe UMP à l'Assemblée a prêté 3 millions d'euros au parti en 2012
Le groupe UMP à l'Assemblée a prêté 3 millions d'euros au parti en 2012

Le président du groupe parlementaire UMP, Christian Jacob a confirmé samedi que le groupe avait prêté à son parti 3 millions d'euros tirés de sa dotation à l'Assemblée nationale, peu après les élections législatives de 2012 et sans que ses membres soient au courant. Peu après la révélation de cette affaire par Mediapart, le président socialiste de l'Assemblée nationale Claude Bartolone a annoncé une prochaine révision des statuts des groupes parlementaires.

«Au lendemain des élections législatives, en attendant la dotation de l'Etat, le parti avait un trou de trésorerie et comme les finances du groupe le permettaient, on a fait un prêt de 3 millions d'euros au parti, avec une convention, un échéancier, un taux d'intérêt», a expliqué à l'AFP Christian Jacob. A cette époque, Jean-François Copé, alors président de l'UMP, avait emprunté 55 millions d'euros à plusieurs banques.

Le chef du groupe parlementaire a également confirmé qu'il n'avait pas informé les autres députés UMP de l'existence de ce prêt, qui est «complètement» légal selon lui. «Non, parce que j'ai pris mes responsabilités de président de groupe. On n'est pas sur un don, on est sur un prêt», a-t-il argumenté, en soulignant «je ne vois pas ce qu'il y a d'illégal là-dedans». A l'heure actuelle, environ 540 000 euros ont été remboursés par l'UMP au groupe, a-t-il indiqué.

Reste que l'affaire trouble dans les rangs des députés UMP. L'un d'eux, le filloniste Lionel Tardy, a indiqué samedi soir sur BFMTV qu'il comptait «demander des explications» lors de la prochaine réunion de groupe, mardi 24 juin.

VIDEO. «Personne n'était au courant», affirme le député UMP Lionel Tardy

Bartolone veut que les règles soient modifiés pour le budget 2015

Dans un communiqué diffusé quelques heures après les révélations de Mediapart, le président de l'Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone, a annoncé son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant