Le groupe Primonial entre dans une phase de développement importante

le
0
(NEWSManagers.com) - Vendredi 25 mars, le groupe Primonial présidé par André Camo a annoncé la création de Primonial REIM, société de gestion indépendante, spécialisée en immobilier collectif. " Lors de son collège du 16 mars dernier, l' AMF a décidé d' agréer Primonial REIM en tant que société de gestion de SCPI" , a précisé l'entreprise. La nouvelle structure qui a pour vocation de créer, gérer et commercialiser une gamme de véhicules d' investissement mettra l' accent, d'un côté, sur le marché de l' immobilier résidentiel, notamment les biens labellisés " Bâtiments Basse Consommation" en 2011 situés en zone A, et, d'un autre, sur les différents secteurs de l' immobilier d' entreprise, et en particulier de commerces.
Plus tard, Primonial REIM, dont André Camo prend la présidence du conseil d' administration avec, à ses côtés, Grégory Frapet au poste de directeur général et Stéphanie Lacroix, en tant que directeur général délégué en charge du développement, devrait également répondre aux besoins des particuliers et si nécessaire à des petits investisseurs institutionnels, en lançant un OPCI qui viendra s'ajouter aux SCPI commercialisées. Le tout avec des objectifs chiffrés ambitieux : Primonial REIM a en effet fixé le curseur à un milliard d' euros d' actifs sous gestion à l' horizon 2014...
La plateforme de distribution de produits financiers et immobiliers destinés aux particuliers ne devrait toutefois pas s'en tenir là. Au cours des mois à venir, sous la houlette de Patrick Petitjean, son directeur général, fidèle à sa réputation de " boulimique du développement" dans le monde de l'asset management, l'entreprise devrait rester sous les feux de la rampe.
Avec BNP Paribas tout d'abord, Patrick Petitjean compte lancer un fonds à base d'ETF et de futures permettant de " shorter" le marché dans une phase baissière tandis qu'aujourd'hui, la gestion introduit des liquidités dans les portefeuilles dans ce type de scénario. Les attentes de la direction concernant ces fonds sont importantes puisqu'elle prévoit jusqu'à 300 millions de collecte annuelle. Dans un autre genre, la société planche également sur un projet essentiel selon les termes de Patrick Petitjean : un produit de private equity destiné aux particuliers, " l'objectif étant de les associer au capital développement, un secteur particulièrement profitable" , lâche le responsable de la société. Enfin, toujours en matière de développement, la maison compte accroître sa distribution en faisant l' acquisition d' une entreprise qui lui permettrait de monter sa collecte annuelle à 1 milliard d'euros dès les prochains mois. Et à plus longue échéance, Patrick Petitjean réfléchit aussi à un produit de rente viagère...
En attendant, le chemin parcouru depuis cinq ans est d'ores et déjà flatteur. " A l'époque" , précise Patrick Petitjean, " l'encours s'élevait à 1,4 milliard d'euros d'actifs sous gestion et nous collections 200 millions" L'affaire alors avait été rachetée avec l'aide de BNP Paribas. " Nous avions créé la société Patrimoine Management et Associés dont la banque détenait 60 % du capital et la direction 40 %. Le " deal" courant sur cinq ans, les dirigeants du groupe Primonial ont de fait, en 2010, racheté la part de la banque. Le capital de l'entreprise est ainsi aux trois quarts aux mains de l'équipe dirigeante, le solde étant détenu par Naxicap Partners (groupe BPCE)" .
En dépit de la crise financière, la société présente aujourd'hui un encours sous gestion en progression notable, à 2 milliards d'euros avec une collecte annuelle de 650 millions dont les deux tiers ont été réalisés auprès des particuliers - via les CGPI ou les chargés d'affaires de la maison - les investisseurs institutionnels représentant pour leur part 150 millions d'euros. " Pour la moitié" , détaille le directeur général de l'entreprise, " il s'agit d'investissements immobiliers collectifs ou en direct. Pour l'autre, ce sont des produits d'assurance vie dont 75 % en unités de compte." Les produits sont soit labellisés " Primonial" soit il s'agit de produits " blancs" que la société a commercialisé auprès de 25.000 clients finaux à partir de relations nouées avec 800 conseillers en gestion de patrimoine indépendants dont 150 très réguliers.
En matière d'asset management, l'offre de Primonial repose sur de la multigestion. " Nous avons élaboré des fonds profilés " intelligents" dans la mesure où ces OPCVM proposent une espérance de performance la plus élevée possible sous contrainte d' un niveau de perte maximum prédéfini par année civile." Pour construire ces fonds, confie Patrick Petitjean, l'équipe de multigestion a déjà dû s'interroger sur les gérants avec lesquels elle aimerait travailler après avoir défini simultanément ? la notion d'un bon gérant !
" Pour l'intéressé, un bon gérant doit être à l'image d'un guide de haute montagne, un professionnel prudent et maître de lui dans un univers risqué." A ce jeu, fort d'un modèle quantitatif élaboré, Primonial AM travaille avec une trentaine de fonds sous-jacents sur sa gamme de fonds . Reste à les assembler, ce que la société réalise en ayant recours à un nouvel outil, REA ? Risque Equivalent Actions. " L'objectif pour nous" , martèle Patrick Petitjean " est de proposer des fonds dans le haut des classements en termes de performance ajustée du risque, et non pas en termes de simple performance." Outre cette gamme de fonds " directionnels" , Primonial Asset Management propose une gamme " qualitative" . En d'autres termes, des fonds de fonds dont la recherche d'alpha est l'objectif affiché.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant