Le groupe pop de Kim Jong Un trop "anti-américain" pour Pékin

le
0
    PEKIN, 18 décembre (Reuters) - Le groupe de pop fétiche de 
Kim Jong Un a annulé un concert en Chine le 12 décembre en 
raison de paroles jugées trop anti-américaines par la censure 
chinoise, rapporte vendredi une source ayant des liens avec les 
deux pays.  
    Le groupe de filles Moranbong, formé en 2012 et ardemment 
soutenu par le numéro un nord-coréen, devait se produire au 
centre national des arts du spectacle de Pékin pour son premier 
concert à l'étranger.  
    Officiellement, selon une dépêche transmise lundi par 
l'agence Chine nouvelle, l'annulation du concert est due à "des 
problèmes de communication".      
    Selon la source interrogée, les censeurs chinois n'ont pas 
approuvé un passage d'une chanson qualifiant les Etats-Unis de 
"loup ambitieux", ainsi que des paroles glorifiant la guerre de 
1950-53. "La Chine estimait que ces paroles provoquaient 
inutilement les Etats-Unis", a-t-elle indiqué.  
    Le groupe devait en outre se produire devant un parterre 
d'anciens combattants chinois de la guerre de Corée et la Corée 
du Nord a jugé que les spectateurs n'étaient pas assez 
prestigieux, a ajouté cette source.  
    En apprenant que la censure désapprouvait ses textes, la 
délégation nord-coréenne a protesté, refusé de changer ses 
paroles et repris le chemin de Pyongyang après consultation avec 
Kim Jong Un.  
    La visite de Moranbong était considérée comme le signe d'une 
amélioration des relations entre les deux pays.  
    La Chine est le principal allié économique et diplomatique 
de la Corée du Nord mais les relations se sont tendues depuis 
que Pyongyang a effectué un troisième essai nucléaire en 2013.  
 
 (Benjamin Kang Lim, Ben Blanchard; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant