Le groupe Olympia se dote d'un nouveau président

le
0
(NEWSManagers.com) - Un peu plus d' un mois après son rachat effectif par Richmond Park Capital, le groupe Olympia, spécialiste des fonds de hedge funds, voit arriver un nouveau président. Il s' agit de Sergio Heuer, qui est également actionnaire de la société. Ce professionnel d' origine italienne et allemande affiche 20 ans d' expérience dans le private equity. Il a notamment travaillé pour le compte du hedge fund Tudor Investment Group et était dernièrement associé chez Graham Capital International.

Laurent Dupeyron, le président actuel, qui était arrivé en 2008, quitte donc la société. Marc Landeau, le fondateur d' Olympia, qui avait déjà pris du recul depuis plusieurs années, est quant à lui totalement sorti du capital.
Mais les autres membres de l' équipe restent, assure Sergio Heuer. C' est notamment le cas de Guido Bolliger, directeur des investissements, Arnaud Beyssen, directeur financier, Marc Beheray, responsable du département assurance vie et Olivier Lazar, responsable de l' activité banque privée.

" Mon arrivée va donner une nouvelle impulsion à Olympia" , affirme Sergio Heuer, interviewé par Newsmanagers. L' annulation des dettes du groupe concomitamment à l' acquisition va aussi lui donner un second souffle. " Nous repartons avec un bilan sans dette et avec un peu de cash" , souligne-t-il. Arnaud Beyssen précise que sur le précédent exercice, la société était déficitaire de manière comptable, en raison de la forte dette qui générait des intérêts. Ce dernier souligne que désormais toutes les restructurations " sont derrière nous" . La société a aussi réduit ses effectifs et compte désormais un peu moins d' une cinquantaine de collaborateurs, contre 80-85 avant la crise.

Désendettée et réorganisée, la société de gestion alternative va désormais pouvoir se consacrer à son développement et à la croissance de ses encours qui s' élèvent aujourd' hui à plus de 2 milliards de dollars.

Pour y parvenir, Sergio Heuer compte notamment déployer Olympia à l' international, notamment en Allemagne, en Italie, en Angleterre et aux Etats-Unis. Jusqu' ici, la société n' avait qu' un bureau à Zurich et ses autres implantations à l' étranger n' étaient dédiées qu' à la recherche. Il mise aussi sur le format Ucits III, une enveloppe qu' il connaît bien ayant participé au lancement du premier fonds Ucits de Graham.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant