Le groupe NRJ résiste à la crise publicitaire

le
0
Devenue première radio de France en juillet, NRJ devrait bénéficier d'une prime au leader.

Le groupe de radio et de télévision, NRJ Group n'a pas échappé à un mois de mai catastrophique en terme publicitaire. «Mais, contrairement aux groupes TF1 et M6, nous avons réussi à afficher un résultat net en hausse de 4,3 % au premier semestre, à 16,8 millions d'euros» se réjouit Jean-Paul Baudecroux, le PDG fondateur du groupe.

Si le chiffre d'affaires du semestre affiche un modeste gain de 1,3 %, à 187,7 millions d'euros, il le doit au pôle télévision et aux productions, dont les CD des compilations NRJ. En revanche, l'activité de la radio a enregistré une baisse de 6,1 % de son activité, à 98,8 millions d'euros, en raison du trou d'air publicitaire au mois de mai, lendemain des élections présidentielles.

Radio, un média de crise

«Ce mois catastrophique a plombé nos résultats. Mais en juillet, Médiamétrie a annoncé que NRJ est devenue la première radio de France sur la période avril-juin. Nous devrions donc bénéficier au deuxième semestre 2012 d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant