Le groupe islamiste Al Mourabitoune revendique l'attaque de Bamako

le
0

(Précisions, contexte) PARIS, 7 mars (Reuters) - Le groupe islamiste Al Mourabitoune, dirigé par l'islamiste algérien Mokhtar Belmokhtar, a revendiqué samedi l'attaque qui a fait cinq morts, dont un Français, la nuit précédente à Bamako, la capitale malienne, selon le site internet mauritanien d'informations Al Akhbar. Le site mauritanien, qui reçoit fréquemment les communiqués des groupes djihadistes, précise détenir une vidéo qu'il diffusera plus tard dans la journée. Le groupe Al Mourabitoune a été fondé en 2013 par Mokhtar Belmokhtar lors de la fusion de son propre mouvement, les "Signataires par le sang", avec le Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao). Al Akhbar, reprenant les termes de la vidéo, ajoute que l'attaque de Bamako était une opération de représailles après la mort en décembre dernier d'Ahmed al Tilemsi, l'un des chefs d'Al Mourabitoune tué par l'armée française. Ahmed el Tilemsi était recherché par les Etats-Unis qui offraient une récompense de 5 millions de dollars pour sa capture. Membre fondateur de l'ex-Mujao, il avait participé en 2011 à l'enlèvement de deux Français au Niger et de trois travailleurs humanitaires en Algérie. ID:nL6N0TV40G (John Irish, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant