Le groupe Etat islamique pilonné et assiégé à Syrte en Libye

le
0
    MISRATA, Libye, 12 juillet (Reuters) - Deux mois après le 
lancement de leur offensive pour reprendre Syrte, les forces 
libyennes alliées au gouvernement de Fayez Seraj pilonnent et 
assiègent les combattants du groupe extrémiste sunnite Etat 
islamique (EI) dans le centre-ville, a déclaré mardi leur 
porte-parole.  
    Les djihadistes, qui défendent leur dernier bastion en 
Libye, parviennent cependant à tenir leurs ennemis à distance 
grâce à des tireurs embusqués et des tirs de mortier.  
    "Nos forces frappent les activistes à l'aide de l'artillerie 
et de l'aviation autour du complexe Ouagadougou dans le quartier 
de Ghiza Asskariya, et dans le centre-ville", a dit Rida Issa, 
porte-parole de la brigade de Misrata qui mène l'offensive.  
    "Elles visent les membres de l'Etat islamique, leurs 
véhicules, leurs dépôts de munitions et leurs centres de 
commandement." 
    Un combattant de Misrata a été tué et vingt autres ont été 
blessés par un tir de mortier sur la ligne de front de Zaafran, 
a-t-il ajouté, tandis que 13 corps de djihadistes ont été 
découverts.  
    Selon les commandants de la brigade de Misrata, plusieurs 
centaines de djihadistes sont retranchés autour du complexe 
Ouagadougou, de l'université et d'un hôpital.  
    Les forces de Misrata, qui ont rapidement chassé l'EI des 
quelque 200 km de bande côtière dont les djihadistes s'étaient 
emparés à l'ouest de Syrte, progressent désormais prudemment 
après avoir perdu plus de 200 combattants dans la bataille.  
    A l'est de Syrte, les brigades alliées à l'Armée nationale 
libyenne du général Khalifa Haftar, qui rejette le gouvernement 
de Fayez Seraj, combattent les islamistes sur un autre front à 
Benghazi.  
     
 
 (Patrick Markey, avec Ahmed Elumami à Tripoli; Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant