Le groupe Etat islamique libère 93 Kurdes syriens - OSDH

le
0

BEYROUTH, 4 novembre (Reuters) - Les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont libéré lundi 93 des 99 Kurdes syriens qu'ils avaient fait prisonniers en février, a rapporté mardi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Le groupe EI les avait capturés en les accusant d'être membres du PYD (Union démocratique kurde), qui est en lutte contre les djihadistes, note l'OSDH, organisation basée à Londres mais qui dispose d'un réseau d'informateurs sur le terrain. On ignore pour l'heure la raison à l'origine de leur libération. Les six captifs toujours aux mains de l'EI sont accusés de vol et les djihadistes ont déclaré qu'ils les puniraient en leur coupant la main droite, a précisé l'OSDH. Ces 99 Kurdes avaient été faits prisonniers alors que, partis de la région syrienne de Kobani, près de la frontière turque, ils se dirigeaient vers le Kurdistan irakien. Des dizaines de milliers de Kurdes syriens ont suivi cet itinéraire ces derniers mois pour fuir la progression des djihadistes de l'EI en Syrie et tenter de se réfugier en Irak. Ces dernières semaines, l'EI a intensifié son offensive contre Kobani et ses environs. (Sylvia Westall; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant