Le groupe EI menace d'exécuter l'otage japonais et le pilote jordanien

le
0
Le groupe EI menace d'exécuter l'otage japonais et le pilote jordanien
Le groupe EI menace d'exécuter l'otage japonais et le pilote jordanien

Trois jours après avoir mis en ligne l'exécution du Japonais Haruna Yukawa, l'organisation de l'État islamique (EI) menace à nouveau de tuer l'autre otage japonais et le pilote Jordanien. Les hommes de Daech donnent moins de 24 heures aux autorités jordaniennes. Ils demandent la libération immédiate d'une jihadiste irakienne emprisonnée et condamnée à mort par Amman, selon une vidéo diffusée mardi.

Dans le cas contraire, ils menacent d'exécuter les deux otages japonais et jordanien. Le Japon a aussitôt réagi et redemande au gouvernement jordanien sa coopération pour sauver les otages. «Dans une situation extrêmement difficile, nous avions demandé à la Jordanie son assistance pour sauver au plus vite (Kenji) Goto (...), cette position n'a pas changé», a déclaré Yoshihide Suga lors d'un rapide point de presse dans la nuit de mardi à mercredi.

Kenji Goto, journaliste indépendant, est vraisemblablement retenu depuis fin octobre alors que le pilote Maaz al-Kassasbeh a été capturé le 24 décembre après le crash de son F-16 au dessus de la Syrie, où il menait un raid sur des positions de l'EI dans le cadre de la coalition internationale antijihadistes.

L'otage japonais tient la photo du pilote jordanien capturé par l'EI

La vidéo, mise en ligne sur les sites jihadistes, montre une photo de l'otage japonais Kenji Goto tenant la photo du pilote jordanien capturé par l'EI, Maaz al-Kassasbeh, avec la voix supposée de Goto formulant la menace. Dimanche dernier, l'organisation terroriste affirmait à la radio du groupe, Al-Bayan : «Le groupe État islamique met sa menace à exécution. (...) Il a exécuté l'otage japonais Haruna Yukawa après l'expiration du délai donné au Japon».

La veille, une vidéo de trois minutes avait été diffusée sur Youtube. Dans ce document, une image fixe d'un des otages, Kenji Goto, en tunique orange montrant une photo de ce qui semble être le corps de son compatriote Haruna Yukawa. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant