Le groupe EELV à l'Assemblée sur le point de disparaître

le
1
Cécile Duflot, co-présidente du groupe EELV à l'Assemblée.
Cécile Duflot, co-présidente du groupe EELV à l'Assemblée.

La menace planait depuis quelques jours, elle a été mise à exécution en début d'après-midi. Une partie des députés EELV, dont François de Rugy et Véronique Massonneau, vient d'annoncer qu'ils quittaient le groupe écologiste à l'Assemblée nationale. Les partants pressentis, au nombre de cinq ou six, rejoignent le groupe SRC (Socialiste, républicain et citoyen), qui pourrait désormais se nommer, selon LCP, SER (Socialiste, écologiste et républicain). Un départ « inéluctable », dit l'élu vert François-Michel Lambert.

Les rapports entre les écolos se sont un peu plus tendus après une séance très houleuse au sein du groupe EELV la semaine dernière, ainsi qu'après le refus des proches de Cécile Duflot de nommer Véronique Massonneau à la vice-présidence de l'Assemblée nationale, en remplacement de Denis Baupin. Les noms de François-Michel Lambert, Éric Alauzet et Éva Sas figurent parmi les partants possibles.

Le groupe emmené par Cécile Duflot, qui disposait jusqu'alors de 16 membres, pourrait sauver son existence en ralliant des députés non inscrits. Parmi ces derniers, les frondeurs Pouria Amirshahi (ex-PS, qui nie négocier un rattachement) et Philippe Noguès, ainsi que Thomas Thévenoud, l'ancien ministre éphémère du gouvernement Valls. Reste à savoir si ce groupe pourra toujours se revendiquer de l'écologie... Et atteindra la barre fatidique des 15 députés nécessaires pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 7 mois

    L'écologie qui freine des 2 pieds l'industrialisation de la France; qui refuse les grands travaux d'aménagement et qui par ce fait garde le nombre de chômeurs au maximum.