Le groupe de Visegrad veut aider la Macédoine face aux migrants

le
0
    PRAGUE/BRUXELLES, 12 février (Reuters) - Le groupe de 
Visegrad, qui réunit la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la 
République tchèque, veut aider la Macédoine à fermer sa 
frontière avec la Grèce pour empêcher l'afflux de migrants, 
a-t-on appris vendredi de sources diplomatiques. 
    Des mesures en ce sens pourraient être annoncées lorsque les 
dirigeants de ces quatre pays de l'Union européenne 
rencontreront leur homologue macédonien lundi prochain à Prague, 
la capitale tchèque. 
    En visite vendredi à Skopje, le ministre autrichien des 
Affaires étrangères, Sebastian Kurz, a également déclaré que les 
Macédoniens devaient se préparer à "stopper complètement" dans 
les prochains mois l'entrée de migrants sur leur territoire, car 
Vienne fermera aussi sa frontière une fois atteint le quota de 
réfugiés que l'Autriche accepte de recevoir. 
    L'Autriche, qui a reçu 90.000 demandes d'asile l'année 
dernière, a fixé sa capacité d'accueil maximum à 45.000 pour 
cette année.   
    En fixant à Athènes des objectifs quasiment inaccessibles en 
matière de renforcement des frontières, l'Union européenne a 
ouvert vendredi la voie à une suspension formelle de 
l'application des accords de Schengen.    
 
 (Jan Lopatka et Gabriela Baczynska, avec Alastair Macdonald; 
Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant