Le groupe de l'Etat islamique s'implante en Libye

le
0
Le groupe de l'Etat islamique s'implante en Libye
Le groupe de l'Etat islamique s'implante en Libye

Les Etats-Unis reconnaissent que le groupe de l'Etat islamique (EI) est également présent en Libye. Daech (acronyme arabe de l'EI), qui a proclamé un califat à cheval sur l'Irak et la Syrie, continue donc d'étendre son influence, alors que plusieurs groupes, dans différents endroits du monde, lui ont déjà prêté allégeance. Ce constat intervient au lendemain d'une réunion de la coalition internationale contre Daech lors de laquelle les participants ont assuré que son avancée était «en train d'être stoppée».

Ce jeudi, les ministres de la Justice de l'Union européenne se réunissent à Bruxelles (Belgique) pour examiner notamment comment améliorer la lutte contre les jihadistes.

L'EI a des camps en Libye. Les jihadistes du groupe de l'Etat islamique «ont installé des camps d'entraînement» en Libye, a déclaré, dans la nuit de mercredi à jeudi, le général David Rodriguez, chef du commandement de l'armée américaine pour l'Afrique. Il estime leur nombre à 200 individus et parle de phénomène «très petit et naissant». Il a réfuté l'idée que ces camps puissent devenir une nouvelle cible de l'armée américaine : «Non, pas maintenant.»

L'EI «a commencé ses initiatives dans l'est en introduisant des gens. Mais nous devons juste continuer à surveiller et à regarder cela de près à l'avenir pour voir ce qui se passe et si ça se développe toujours», a-t-il expliqué. Ces combattants de l'EI en Libye ne sont pas des volontaires venus de l'étranger mais des membres de milices qui ont fait allégeance à ce groupe jihadiste, a précisé le général quatre étoiles.

Les Etats-Unis et l'Union européenne ont récemment fait part de leur «sérieuse préoccupation» au sujet de la montée de la violence en Libye. Depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, les autorités de transition n'ont pas réussi à former une armée et à asseoir leur autorité sur les nombreuses milices qui font la loi dans le pays. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant