Le groupe Bolloré monte au capital de Vivendi

le
0

PARIS (Reuters) - Le groupe Bolloré a annoncé mardi détenir 5% du capital de Vivendi, devenant ainsi le premier actionnaire du groupe de télécoms et de divertissement qui lui ouvre les portes de son conseil de surveillance.

Bolloré a précisé détenir 66 millions de titres Vivendi au 10 octobre 2012, soit 5,01% de son capital contre 4,41% à fin septembre, atteignant ainsi le niveau de participation qu'il souhaitait "atteindre et conserver sur le long terme".

Selon les données de Reuters, l'homme d'affaires breton, qui s'est illustré par des coups en Bourse par le passé, devient ainsi le premier actionnaire du conglomérat, devant le fonds d'investissement Blackrock.

A la suite de cette annonce, Vivendi a publié un communiqué affirmant que son conseil de surveillance se réjouissait de la présence de l'entrepreneur au capital du groupe et proposant que Vincent Bolloré rejoigne ses rangs.

Lors de l'assemblée générale de Vivendi au printemps dernier, le président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou avait déjà déclaré que l'industriel milliardaire serait le bienvenu au conseil du conglomérat, actuellement en pleine revue stratégique.

Une place au conseil du groupe de médias et de divertissement s'était libérée après la démission de Jean-Yves Charlier qui a pris son poste de directeur général des activités télécoms chez Vivendi le 1er octobre.

Le renforcement de Vincent Bolloré dans le capital de Vivendi et son arrivée au conseil de surveillance interviennent alors que les grandes manoeuvres sont en cours sur le périmètre du groupe.

Vivendi réfléchit notamment à l'opportunité de céder ses parts dans l'opérateur Maroc Telecom et a fait appel à deux banques pour sonder l'intérêt d'acheteurs potentiels, ont déclaré à Reuters des sources au fait du dossier.

Sa filiale télécoms GVT au Brésil est également considérée comme faisant partie des actifs susceptibles d'être cédés par le groupe qui aurait également sondé les appétits pour l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard.

La presse s'est en outre fait l'écho le week-end dernier de discussions entre SFR, sa filiale française de téléphonie et le câblo-opérateur Numericable, en vue d'un rapprochement qui permettrait de créer un acteur majeur du très haut débit internet

Vers 10h00, l'action Bolloré montait de 0,79% à 219,65 euros tandis que Vivendi s'adjugeait 0,38 % à 15,8 euros.

Noëlle Mennella et Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant