Le groupe Ansar al Charia semble démentir la mort de Belmokhtar

le , mis à jour à 10:05
0

LE CAIRE, 16 juin (Reuters) - Le groupe djihadiste libyen Ansar al Charia a publié un communiqué sur Twitter qui semble démentir la mort du chef islamiste algérien Mokhtar Belmokhtar, tué par une frappe américaine selon le gouvernement libyen. Dans ce communiqué, dont Reuters n'a pu confirmer l'authenticité, Ansar al Charia présente une liste de sept personnes tuées lors du raid, où ne figure pas un nom évoquant celui de Belmokhtar. "Nous louons ces héros (...) et nous démentons la mort de toute autre personnalité en plus de celles que nous avons nommées qui sont des enfants de cette terre (libyenne)", dit le texte de ce communiqué. Les Etats-Unis ont confirmé qu'un raid de chasseurs F-15 avait visé Mokhtar Belmokhtar samedi soir dans l'est de la Libye sans pouvoir confirmer le décès du chef djihadiste. Selon des militaires libyens, la frappe aérienne a fait 17 morts parmi les islamistes réunis près de Benghazi. Un responsable américain, sous le sceau de l'anonymat, a évoqué une vingtaine de tués. Mokhtar Belmokhtar, né en 1972 en Algérie, est considéré comme l'organisateur de la prise d'otages de janvier 2013 sur le complexe gazier d'In Amenas en Algérie. Quarante personnes qui travaillaient sur le site avaient été tuées. Il est également connu pour avoir enlevé plusieurs étrangers. (Omar Fahmy, Yara Bayoumy; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant