Le groupe Ansar al Charia peut-être sur la liste noire de l'Onu

le
0

NATIONS UNIES, 5 novembre (Reuters) - La France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont proposé la mise du groupe extrémiste islamiste libyen Ansar al Charia sur la liste noire des Nations unies dans le cadre du régime de sanctions contre Al Qaïda, ont annoncé des diplomates mardi. En cas de vote unanime des 15 membres du Comité des sanctions des Nations unies contre Al Qaïda, Ansar al Charia sera inscrite sur la liste le 19 novembre et soumise à un embargo sur les armes et à une interdiction de se déplacer au niveau international, ainsi qu'au gel de ses avoirs, indiquent des diplomates qui ont requis l'anonymat. Washington considère Ansar al Charia comme responsable de l'attaque du 11 septembre 2012 contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi qui avait coûté à la vie à l'ambassadeur des Etats-Unis et à trois autres Américains. Les puissances occidentales craignent une guerre civile en Libye, l'Etat étant trop faible pour contrôler les anciens rebelles qui ont permis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011 et qui aujourd'hui contestent l'autorité de l'Etat pour s'emparer du pouvoir et récupérer une partie des revenus du pétrole. La Libye compte deux gouvernements depuis la prise de Tripoli en août par un groupe armé de la ville de Misrata, qui a contraint le Premier ministre seul reconnu par la communauté internationale, Abdallah al Thinni, à se réfugier vers l'est, à Tobrouk. (Michelle Nichols; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant