Le (gros) cadeau de Woerth à Tapie

le
0
Éric Woerth
Éric Woerth

54 à 83 millions d'euros, c'est l'économie qu'Éric Woerth aurait personnellement permise à Bernard Tapie. En avril 2009, et contre l'avis de l'administration fiscale, le ministre du Budget de l'époque aurait accordé à l'homme d'affaires une ristourne très conséquente sur les impôts qu'il aurait dû payer après avoir touché les 405 millions d'euros de l'arbitrage sur la vente litigieuse d'Adidas. En juin, déjà, Mediapart évoquait ces accusations. Le site avait alors mis la main sur une lettre qu'Éric Woerth aurait envoyée aux avocats de Bernard Tapie, pour leur faire part du traitement fiscal prévu pour lui. Cette lettre prouvait que le dossier Tapie avait bénéficié d'un traitement exceptionnel. Libération, qui s'est procuré le dossier judiciaire de Bernard Tapie, donne plus de détails dans son édition de ce vendredi. "Le fisc avait élaboré deux scénarios pour Tapie?: l'un à 94 millions d'euros, l'autre à 65 millions. Après intervention d'Éric Woerth, Tapie n'a réglé que 11,2 millions. Soit une économie de 54 à 83 millions d'euros, financée par l'État" dénonce le journal.Des accusations qui alourdissent le dossier des deux hommes. Éric Woerth est entendu jeudi et vendredi par la Cour de justice de la République à propos de la vente de l'hippodrome de Compiègne, qu'on l'accuse d'avoir bradé. Il est également renvoyé devant un tribunal correctionnel dans l'affaire Bettencourt. Bernard Tapie, lui, doit répondre de fraude...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant